Curcumine et angiogénèse

La curcumine extraite du curcuma empêche la formation de nouveaux vaisseaux sanguins tumoraux alimentant le cancer.

Apoptose_curcumine

L’angiogenèse est le processus de croissance de nouveaux vaisseaux sanguins (néovascularisation) à partir de vaisseaux préexistants. C’est un processus physiologique normal, que l’on retrouve notamment lors du développement embryonnaire. Mais c’est aussi un processus pathologique, primordial dans la croissance des tumeurs malignes et le développement des métastases.
De nombreuses études ont confirmé que la racine de curcuma fournit par extraction hydroalcoolique un polyphénol aux propriétés anticancéreuses puissantes, ayant la capacité d’inhiber la formation de vaisseaux sanguins dans les tumeurs, la curcumine.

La plupart des avantages pour la santé du curcuma le sont grâce à ces extraordinaires composants, les curcuminoïdes. Ils sont englobé dans le terme curcumine (bien que techniquement, la curcumine se réfère à un seul curcuminoïde spécifique mais le plus présent des trois : curcumine,déméthoxycurcumine, bisdemethoxycurcumine). Les scientifiques ont établi que la curcumine est un puissant antioxydant et anti-inflammatoire. En fait, elle semble être un anti-inflammatoire et antioxydant plus puissant que la plupart de ses pendants médicamenteux traditionnel en vente libre (ains).

La curcumine est bien plus que juste un antioxydant; les milliers d’études suggèrent qu’elle est active avec un très large spectre imposant  plusieurs niveaux d’entraves au développement et à la progression des cancers. Source NaturalNews.  La Tétrahydrocurcumine (THC) issue de la curcumine, est une substance anti-oxydante délivrée par hydrogénation dans l’organisme.

tubercule_curcumaLa curcumine contre le cancer

Dans une étude publiée dans la revue  » thérapies alternatives en santé et médecine en 2010« , des chercheurs de l’Oklahoma City « Swaasth, Inc. » ont exposé des cellules de cancer du côlon humain trivalent à l’arsenic [As (III)]. En raison de ses propriétés toxiques, As (III) a été malgré tout approuvé par la FDA comme traitement de la leucémie. Parmi ses nombreux effets secondaires, cependant, il y a augmentation du diabète, des maladies cardiovasculaires et même d’autres cancers métastasiques. En particulier, l’As (III) est connu pour stimuler considérablement la formation de nouveaux vaisseaux sanguins ce qui revient à arracher de la mauvaise herbe pour la replanter plus loin !! Cela peut jouer un rôle important dans la formation et la propagation des tumeurs cancéreuses, qui nécessitent une vaste vascularisation pour soutenir leur croissance et rendre hors de contrôle la prolifération d’autres tumeurs.

Les chercheurs ont découvert que la curcumine inhibe l’expression du facteur de croissance vasculaire endothéliale dans les cellules cancéreuses du côlon exposés à l’arsenic. En outre, il réduit l’effet de l’As (III) en augmentant la densité des vaisseaux sanguins dans les cellules saine. « Collectivement, les résultats rapportés ici suggèrent fortement que le curcuma par se curcumine peut considérablement atténuer le processus de l’angiogenèse induite même avec une faible concentration (3 à 10 grammes de curcumine concentrée à 95% d’actifs).

La formation des vaisseaux sanguins qui est ainsi entravée est juste l’une des nombreuses façons que la curcumine offre pour endiguer le développement du cancer. Par exemple, un examen complet publié au Journal nutritionnels par un avis en 1996 a constaté que même des doses faibles de curcuminoïdes inhibent l’accumulation de mutations de l’ADN, réduisent les dommages à l’ADN, aident à la réparation des lésions précancéreuses, élimine 50% fois plus de produits chimiques mutagènes par l’urine chez les fumeurs et inhibent la formation des tumeurs du sein, de l’intestin, de la bouche et de la peau.

En 2010, une étude publiée dans le Journal de Biochimie clinique et nutrition a constaté que la curcumine extraite du curcuma et rendu 2000 fois plus disponible pour notre organisme par ajout de pipérine (20%) a augmenté les concentrations sanguines d’acide geranylgeranoique (produit chimique de lutte contre le cancer )(GGA). Une autre étude, publiée dans Breast Cancer Research and Treatment , a constaté que la combinaison de la curcumine et la pipérine (une molécule du poivre noir) a empêché les cellules souches du cancer du sein de se propager sans avoir d’effet indésirable sur les cellules saines du sein, contrairement à la chimiothérapie. Le polyphénol (curcumine) a été qualifié de « molécule intelligente » par ce distingo inexpliqué à ce jour que fait la curcumine en s’attaquant au mal et en renforçant les cellules saines.

cellule thcAmélioration de la santé cellulaire

La dernière étude a été particulièrement importante, car elle a démontré que la curcumine supprime avec succès la propagation des tumeurs, même les hormones-récepteur-négatives, qui sont notoirement difficiles à traiter. De plus en plus prometteuse, la curcumine trône en « surpuissant anti inflammatoire naturel » pour le traitement et/ouo prévention du cancer du sein, tel que l’année suivante lorsque des chercheurs de l’Hôpital populaire de la province de Zheijiang en Chine ont montré que la curcumine induit avec succès la mort cellulaire programmée (apoptose) dans les cellules lors d’étude en triple aveugle du cancer du sein. La même année, les chercheurs de l’Université du Texas ont confirmé la capacité de la curcumine à induire l’apoptose dans les cellules cancéreuses tout en améliorant réellement la santé des cellules non-cancéreuses.

La curcumine diminue également la sensibilité des cellules au cancer réduisant drastiquement le risque de métastases. Dans une étude publiée dans le Journal de l’American Chemical Society en 2009, des chercheurs de l’Université du Michigan ont découvert que la curcumine fournit l’aide nécessaire au renforcement des membranes cellulaires de façon plus ordonnée, augmentant leur résistance au cancer et à l’infection, assure le chercheur principal Ayyalusamy Ramamoorthy.

D’autres avantages connus de la curcumine du curcuma sont à inclure comme des effets antiviraux et antibiotiques, d’amélioration de la santé cardiaque, de l’amélioration des symptômes de la maladie d’Alzheimer, réduction de tout cancer exposé, de la fibrose kystique, amélioration de la libido par l’amélioration de la circulation sanguine avec effet déstressant sur l’organisme et des inflammations  intestinales.

Sources pour cet article : http://www.naturalnews.com/044324_turmeric_curcumin_tumor_angiogenesis.html

 

Publicité

Biocurcumax™

 

Surpuissante curcumine du curcuma

Absorption comparative des formulations de curcumine

Ralf Jäger1 *, Ryan P Lowery2, Allison V Calvanese2, Jordan M Joy2, Martin Purpura1 et Jacob M Wilson2

Curcumine_dosage

Les avantages potentiels pour la santé de la curcumine sont limitées par sa faible solubilité, faible absorption, le métabolisme et l’élimination rapide systémique. Le but de cette étude était la mesure comparative de l’augmentation des niveaux de curcuminoïdes (curcumine 75%, déméthoxycurcumine 15%, bisdemethoxycurcumine 5%) et le tétrahydrocurcumine métabolite après l’administration orale de trois formulations différentes de curcumine par rapport à une norme informulée.

Méthodes:

1/ L’absorption relative d’une formulation de curcumine + phytosome (CP), avec une formulation d’huiles volatiles ( glycérine, huile de coco, ou huile colza purifiée chirurgicale..)

2/ Une formulation de curcumine extraite du curcuma pour 6% environ, avec une combinaison de support hydrophile, cellulosique et des antioxydants naturels (CSC) en comparaison avec un mélange de curcumine normalisé (CS) a été étudiée dans une étude randomisée en double aveugle, étude sur l’homme croisé avec des volontaires sains et malades. Les échantillons ont été analysés et rapportés scrupuleusement.

Résultats: La totalité des curcuminoïdes mesurés dans le sang était de 1,3 fois plus élevé pour la consommation de curcuma frais rapé en grande quantité et 7,9 fois plus élevé pour les CP (curcumine + phytosome) en comparaison. Le mélange curcumine et glycérine a montré une absorption 45,9 fois plus élevée.

Conclusion: Une formulation de la curcumine avec une combinaison de support hydrophile, dérivés cellulosiques et huileux augmente significativement la présence de curcuminoïdes dans le sang par rapport à la norme. Elle multipliée par 700 à 200% avec un ajout de pipérine même faiblement dosée.

 

curcuma d'où est extraite la curcumine

curcuma d’ou est extraite la curcumine

La Curcumine; diferuloylmethane (1,7-bis [4-hydroxy-3-méthoxyphényl] -1,6-heptadiène-3,5-dione) est la principale composante bio-active du curcuma longa, un produit alimentaire naturel largement utilisé dans la poudre de curry et comme colorant alimentaire (moutarde).

Alors que traditionnellement utilisée dans la médecine indienne et chinoise et largement consommée dans l’alimentation asiatique, de récentes études cliniques ont démontré ses avantages dans plusieurs problèmes de santé y compris le cancer [1,2], déficiences immunitaires [3], la santé cardiovasculaire [4], [5], le diabète, la maladie d’Alzheimer [6], l’arthrite [7] et la maladie de Crohn [8], en dépit d’une faible biodisponibilité [9] maintenant résolue par addition de biodisponibilisant tel que pipérine, bromélaïne d’ananas ou gingembre.

La curcumine a prouvé augmenter la vasodilatation [10] et la curcumine ingérée avec aérobie est plus efficace que la curcumine ingérée seule [11]. La curcumine oeuvre par voie de modulation de cibles moléculaires multiples, cellules protéiques, les protéines du cycle cellulaire, les cytokines et les chimiokines de signalisation, les enzymes, les récepteurs et l’adhérence de surface cellulaire molécules [12,13].

En tant qu’antioxydant polyphénolique, la curcumine a démontré être un neuroprotecteur [14] et des propriétés anti-inflammatoires [15]. Disponible dans le commerce en supplément, la curcumine naturelle est un mélange de trois curcuminoïdes indissociables:

Biocurcumax™La curcumine (environ 75%), déméthoxycurcumine (environ 15%), et bisdemethoxycurcumin (environ 5%) [16]. Cependant, malgré ses effets démontrés, le potentiel avantages pour la santé de la curcumine sont limitées par sa faible solubilité, une faible absorption de l’intestin, le métabolisme rapide et l’élimination systémique rapide [17]. Bien que la majeure partie de la curcumine ingérée soit excrétée par les excréments non métabolisés, la petite portion qui est absorbée est largement convertie en métabolites solubles dans l’eau, glucuronides et sulfates. Le métabolisme microbien de la curcumine, la dihydrocurcumine , et tétrahydrocurcumine ont une action anti inflammatoire systémique majeure.

La curcumine et ses métabolites sont conjugués avec le monoglucuronide par l’intermédiaire de la bêta-glucuronidase, un monosulfate d’enzymes sulfatase et un sulfate / glucuronide mixte.

© 2014 Jäger et al – Jäger et al. Nutrition Journal 2014, http://www.nutritionj.com/content/13/1/11 – dans curcumine-glucuronoside, dihydocurcumin glucuronoside, glucuronoside de tétrahydrocurcumine correspondant ou monosulfate et mélangé sulfate / glucuronoside. [18,19].

Différentes stratégies ont été poursuivis pour améliorer l’absorption de la curcumine, y compris en nano-cristaux, émulsions, liposomes, auto-assemblages et nano-gels [20].

Chez l’animal, la coadministration de curcumine à 95% de concentration en curcuminoïdes et de pipérine du poivre noir, a démontré augmenter l’absorption (ASC) de la curcumine la rendant beaucoup plus disponible dans le sang rapidement jusqu’à plus de 2000%.

Des formulations alimentaires pour améliorer l’absorption de curcumine ont été étudiés dans des essais cliniques humains [25,26]. Une formulation exclusive de la curcumine a été retenue et développée en utilisant une concentration de 95% de curcuminoïdes pour palier la faiblesse de contenu des tubercules frais, dont le contenu pauvre de la racine est généralement éliminée au cours de la digestion.

 

labo-curcumine-cancer

La combinaison de curcuminoïdes, huiles volatiles et pipérine a entraîné une forte augmentation de l’efficience de l’absorption de la curcumine chez l’humain [25].

L’inclusion de la curcumine dans une matrice lipophile (phytosomes, La curcumine + lécithine de soja: Cellulose micro-cristalline 1: 2: 2, CP) a aussi augmenté chez l’humain par rapport l’absorption de curcuma frais de 19,2 fois [26].

La formulation faite en mélangeant la curcumine avec de la glycérine, et de l’eau, suivie par broyage humide et dispersée par homogénéisation à haute pression a montré augmenter la présence de la curcumine dans le sang de 27,6 fois [27]. (voir sirop proposé par une société française ici)

Une formulation nouvelle de la curcumine qui a été faite soluble en dispersant la curcumine et ses antioxydants dans l’eau (Tocophérol et palmitate d’ascorbyle) sur un soluble dans l’eau-huile tel que la polyvinyl pyrrolidone a été démontré que une plus grande action antidépressive par rapport à la conventionnelle curcumine [28].

Le but de cette étude était la mesure comparative de l’augmentation des niveaux de curcuminoïdes (la curcumine, déméthoxycurcumine, bisdemethoxycurcumine) et la tétrahydrocurcumine métabolite dans le plasma sanguin après l’administration d’une dose unique par voie orale [19].

Jäger et al. Nutrition Journal 2014, 13:11 Page 2 de 8 http://www.nutritionj.com/content/13/1/11 mentionné ci-dessus roman eau formulation de la curcumine soluble contenant de l’extrait de curcuma 20-28%, un support hydrophile 63-75%, des dérivés cellulosiques 10-40% et des antioxydants naturels 1-3%.

Etudes précises et concluantes :

Quinze sujets ont été recrutés pour cette étude dont douze sujets (11 hommes, 1 femme; âge 23,0 ± 2,4 ans; hauteur de 182,9 ± 6,1 cm; poids 86,2 ± 4,2 kg; 1 africaine Américaine et 11 du Caucase) ont terminé l’étude.

Le protocole a été approuvé par l’Université de Tampa institutionnel Commission d’examen et l’étude a été enregistrée avec Current Controlled Trials (ISRCTN28011391).

Matériaux d’étude : CP (numéro de lot 30857 / M3) a été acquis de Indena USA – Inc., Seattle, WA, Etats-Unis. CTR (numéro de lot 1206 / B-16)
a été acquis auprès de DolCas Biotech, LLC, Landing, NJ, USA. CS (numéro de lot C90680) a été acquis de Sabinsa Corporation, East Windsor, NJ, USA. Et CHC (Numéro de lot CU20DNS1-008 / 009) a été fourni par OmniActive Health Technologies, Inc., Morristown, NJ, USA. Une charge inerte (de cellulose microcristalline) a été utilisé en fonction du poids total de toutes les matières de l’étude.

Les sujets ont consommé à l’identiques 6 gélules de chacun des matériaux d’étude soit 376 mg curcuminoïdes du total et 1800 mg de curcuminoïdes totales pour un autre groupe. La dose a été sélectionnée sur la base de Cuomo et al. [26].

Procédure d’étude :

Avant l’essai, chaque volontaire a subi un dépistage et la visite de consentement pour assurer l’admissibilité et volontaire ayant une réelle volonté de participer. Après consentement, chaque bénévole a complété les 4 essais et 9 prises de sang, l’étude randomisée en double aveugle sur une durée de 7 jours à suffit à révéler des effets fulgurants.

Au cours de chaque essai, chaque volontaire a rapporté au laboratoire le matin 6:00-10h00 après 10 heures du jeûne de la nuit (sauf pour l’eau).
Les sujets recrutés dans l’étude nécessaires pour remplir les conditions suivantes en tant que paramètres d’inclusion: avoir 20-35 ans; ne pas avoir consommé de suppléments contenant de la curcumine ou des aliments contenant du curcuma pendant deux semaines avant l’essai; aucun antécédent de troubles gastro-intestinaux, de vésicule biliaire, d’hyperacidité, d’ulcères gastriques duodénaux; aucune utilisation d’AINS ou de tout anticoagulants / anti-thrombique; aucune utilisation antérieure de bêta bloquants, inhibiteurs de sucre dans sang; non diabétique, non hyperglycémique, non hémophile; et non allergiques au soja.

Lors de chaque visite, le volontaire a été confortablement assis tandis qu’un cathéter a été introduit dans une veine de l’avant-bras par un préleveur qualifié. Après équilibrage, une base de référence d’échantillon de sang a été recueilli et l’un des quatre traitements des doses de curcumine a été consommé avec de l’eau glycérinée.

Des échantillons de sang ont ensuite été prélevés à 1, 2, 3, 4, 5, 6, 8 et 12 heures intervalles suivants consommation des produits. Après 4 heures et 8 heures, des échantillons de sang ont été prélevés, un repas standardisé gratuitement contenant un peu de curcuma fut fourni.

  • Le premier repas se composait de 40 g de chocolat, un isolat de protéines de lactosérum et 80 g de flocons d’avoine dissous dans 30 ml d’eau ainsi que 473 ml d’eau à boire.
  • Le deuxième repas se composait de 230 g de poitrine de dinde, 2 tranches de pain de blé entier, 170 g de yogourt grec sans gras et 473 ml d’eau à boire.

Chaque procédure a été séparé par au moins 7 jours comme période de sevrage thérapeutique et poursuivi par les procédures d’une l’étude identique, à l’exception de la consommation d’une autre formulation à base de curcumine. Les formulations de produit ont été en aveugle pour les deux enquêteurs et les bénévoles, et codées de sorte qu’ils ne savaient rien de la formulation consommée lors de chaque essai.

Prélèvement d’échantillons :

Au cours de chaque point de temps, 6 ml de sang ont été soutirés par le cathéter dans des tubes essais. Les tubes de sang étaient centrifugé à 2000 x g pendant 10 minutes et le plasma était stocké jusqu’à l’analyse.

Jäger et al. Nutrition Journal 2014, 13:11 Page 3 de 8 http://www.nutritionj.com/content/13/1/11 – les échantillons ont été stockés dans un congélateur à -80 ° C jusqu’à l’analyse et décongelés qu’une seule fois avant d’éviter la dégradation.

La préparation des échantillons :

La préparation des échantillons a été effectuée conformément avec Cuomo et al. [26]. Une aliquote de 0,2 ml de plasma était transféré dans un tube de micro-centrifugeuse propre et ensuite traitée avec 100 ul d’une solution contenant 1000 U de β-glucuronidase / sulfatase (EC 3.2.1.31) de Helix
pomatia (Sigma, St. Louis, MO) dans 0,1 M de phosphate (pH 6,86). Le mélange résultant a ensuite été soigneusement vortexé et incubé à 37 ° C pendant 1 heure pour hydrolyser les phases 2 conjugués de curcuminoïdes. Après incubation, les curcuminoïdes sont extraits avec 1 mL d’acétate d’éthyle, et le mélange a été agité au vortex pendant 1 minute, suivie par sonication dans un bain d’eau pendant 15 minutes. Après centrifugation à 15 000 g pendant 6 minutes, la couche organique supérieure a été transférée dans une micro-centrifugeuse de 2 ml et on l’a évaporé à 30 ° C sous pression négative dans un concentrateur centrifuge.

Ce procédé a été répété pour un total de deux extractions. Cette concentration de la solution était de 50 ng / ul. L’extrait séché a été reconstitué dans 100 ul de méthanol et 10 uL injecté dans la CLHP-MS / MS. Un étalon interne « Salbutamol » (ISTD) a été préparé et utilisé pour garantir l’exactitude des données. Les curcuminoïdes standard pour la quantification ont été obtenus auprès de Sigma Aldrich, USA.

 

curcuminoïdes

L’analyse chromatographique des curcuminoïdes

Les échantillons de plasma sanguin ont été évalués pour la curcumine, déméthoxycurcumine et bisdemethoxycurcumin [26] et tétrahydrocurcumine [21] par spectrométrie de masse (HPLC / MS / MS). Avant la réelle étude, une étude de cas a été réalisée afin de valider la méthode d’analyse. Une courbe d’étalonnage en six points a été créée en traçant le rapport de surface de pic (y) de la curcumine à standard interne par rapport à la concentration de la curcumine.

Les paramètres de régression ont été calculées en utilisant la MassHunter Workstation Software (Agilent Technologies, Santa Clara, CA). Les courbes d’étalonnage étaient linéaires dans le plasma humain avec des courbes y = 1.24x (r = 0,99) et y = 0,58 x (r = 0,99) pour la curcumine et tétrahydrocurcumine, respectivement.

La précision de la curcumine et tétrahydrocurcumine – THC, dans le contrôle d’échantillon était de 92-100% et 101 à 105%, respectivement, avec un coefficient de variation de 5,7 et 3,7%, respectivement. La méthode d’analyse était capable de détecter la curcumine, déméthoxycurcumine, bisdemethoxycurcumine, tétrahydrocurcumine dans le plasma humain se révélant très précis et fiable. La norme interne « Salbutamol » (ISTD) a été préparée en ajoutant 5,0 mg de 100 ml de méthanol dans une fiole jaugée puis passée au vortex.

Analyse statistique :

La pharmacocinétique de population après l’administration orale des formulations de curcumine ont été évalués par un modèle « Mixed Effects » non-linéaire en utilisant SPSS 21.0 (SPSS Inc., Chicago, IL). Toutes les concentrations plasmatiques étaient transformée par l’utilisation des logarithmes naturels et analysé pour répondre à des hypothèses avant de procéder à l’analyse des données. Cette approche de modèle en deux étapes évalue les effets fixes qui démontrent les paramètres de biodisponibilité des quatre curcuminoïdes sein de la population pour les formulations de la curcumine. Jäger et al. Nutrition Journal 2014, 13:11 Page 4 sur 8, http://www.nutritionj.com/content/13/1/11

Résultats :

L’absorption de la curcumine, déméthoxycurcumine, bisdemethoxycurcumine, et l’apparence dans le sang de tétrahydrocurcumine a été mesurée chez 12 volontaires sains (N = 12), en double aveugle, étude croisée randomisée.

Les sujets ont consommé soit 376 mg de curcuminoïdes totales sous la forme de CP, CTR, ou CHC, ou 1,800 mg de la CS non formulée conformément correspondant avec Cuomo et al. [26] Depuis la curcumine libre pourrait ne pas être détecté dans les études précédentes [26], même à des niveaux allant jusqu’à 12.000 mg [29], les échantillons de plasma ont été traités avec Helix pomatia glucuronidase / sulfatase avant HPLC-MS / MS
analyse (pour les détails expérimentaux, voir l’expérimental Section). Les quatre traitements ont été bien tolérés et aucun événements indésirables n’ont été rapportés.

Les données pharmacocinétiques des curcuminoïdes individuels pour la formulation ont été tracés sur chacune des concentrations plasmatiques en fonction du temps de courbe. L’absorption relative est calculée en divisant la valeur du produit de test (CTR, CP ou CHC) par la valeur du produit de référence (CS) multiplié par le dosage du produit de référence (1800 mg) divisé par la dose de produit à tester (376 mg).

Il y avait des différences significatives entre le moment des concentrations plasmatiques maximales (tmax) des quatre des produits comme le montrent les résultats du test non paramétrique (χ2 = 8,5 p <0,05) de Friedman.

Biocurcumax™Le but de cette étude était d’étudier les effets d’une nouvelle formulation de la curcumine (CHC) en comparaison à la curcumine informulée standard (CS) et des formulations présentées précédemment pour améliorer l’absorption des curcuminoïdes (CP et CTR). La nouvelle découverte dans la présente étude est que CHC a augmenté de manière significative la proportion de curcuminoïdes présents dans le sang en comparaison CS, CP et CTR.

Certains avantages pour la santé associés aux curcuminoïdes peut dépendre de la quantité et de la présence de méthoxy et leur effet sur le cycle phényle indiquant que la curcumine pourrait être pour la personne la plus puissante solution anti inflammatoire systémique connue dans le monde à ce jour.

Les valeurs absolues des autres études ne peuvent être comparés avec les résultats de notre étude en raison de différences des sujets, la méthode d’analyse, conception de l’étude et de l’administration du produit. La présente étude est la première et unique étude qui a mesuré les parties constitutives de la curcumine dérivé de la formulation du procédé d’extraction (curcumine, bisdemethoxycurcumine et déméthoxycurcumine) et le principal métabolite de la curcumine par voie orale ingérée (Tétrahydrocurcumine).

 

Publicité Curcumine Pure

 

Intérêts concurrents :

Les auteurs déclarent qu’ils ont aucun conflit d’intérêts. Les contributions des auteurs – Le manuscrit a été écrit par des contributions de tous les auteurs. Tous les auteurs ont donné son approbation à la version finale du manuscrit. Remerciements : Le soutien financier a été donné par OmniActive Santé Technologies, Inc., Morristown, NJ, USA.

Auteurs :

1 – Increnovo LLC, 2138 E Lafayette Pl, Milwaukee, WI 53202, USA. 2 – Département des sciences de la santé et de la performance humaine, Université de Tampa, Tampa, FL 33606, USA. Reçu le 26 Octobre 2013 Accepté 20 Janvier 2014 – Publié: 24 Janvier 2014

Références :

1. Chen A, Xu J, Johnson AC: curcumine inhibe la cellule de cancer du côlon humain croissance en supprimant l’expression du gène de facteur de croissance épidermique récepteur en réduisant l’activité du facteur de transcription Egr-1.Oncogene 2006, 25 (2): 278-287.
2. Bhattacharyya S, D Mandal, Sen GS, Pal S, S Banerjee, Lahiry L, Finke JH, Tannenbaum CS, Das T, Sa G: perturbe de stress oxydatif induite par la tumeur facteur nucléaire-kappaB-alphamediated facteur de nécrose tumorale de l’activité augmentant La mort des cellules T: la protection de la curcumine. Cancer Res 2007, 67 (1): 362-370.
3. Jagetia GC, Aggarwal BB: « pimenter » du système immunitaire par curcumine. J Clin Immunol 2007, 27 (1): 19-35.
4. DiSilvestro RA, Joseph E, Zhao S, Bomser J: divers effets d’une faible dose supplément de curcumine lipidée dans les gens sains d’âge moyen.
Nutr J 2012, 11:79.
5. Ringman JM, Frautschy SA, Cole GM, Masterman DL, Cummings JL: Un rôle potentiel de la curcumine curry d’épices dans la maladie d’Alzheimer.
Curr Alzheimer Res 2005, 2: 131-136.
6. Chuengsamarn S, S Rattanamongkolgul, Luechapudiporn R, Phisalaphong C, Jirawatnotai S: extrait curcumine pour la prévention du diabète de type 2.
Diabetes Care 2012, 35 (11): 2121-2127.
7. Chandran B, Goel A: Une étude randomisée de pilote pour évaluer l’efficacité et la la sécurité de la curcumine chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde active. Phytother Res 2012, 26 (11): 1719-1725.
8. Ali T, F Shakir, Morton J: La curcumine et la maladie inflammatoire de l’intestin: mécanismes biologiques et implication clinique. Digestion 2012,
85 (4): 249-255.
9. Anand P, Kunnumakkara AB, Newman RA, Aggarwal BB: La biodisponibilité du curcumine: problèmes et promesses. Mol Pharm 2007, 4 (6): 807-818.
10. Akazawa N, Choi Y, Miyaki A, Tanabe Y, J Sugawara, Ajisaka R, Maeda S: La curcumine l’ingestion et de la formation d’exercice améliorent l’endothélium vasculaire fonction chez les femmes ménopausées. Nutr Res 2012, 32 (10): 795-799.
11. Sugawara J, Akazawa N, Miyaki A, Choi Y, Y Tanabe, Imai T, Maeda S: Effet de l’entraînement physique d’endurance et de l’apport de la curcumine sur artérielle centrale hémodynamique chez les femmes ménopausées: étude pilote. Am J Hypertens 2012, 25 (6): 651-656.
12. Joe B, Vijaykumar M, Lokesh BR: les propriétés biologiques de la curcumine-cellulaire et les mécanismes d’action moléculaires. Crit Rev Food Sei Nutr 2004, 44 (2): 97-111.
13. Shishodia S, G Sethi, Aggarwal BB: La curcumine: retrouver les racines. Ann N Y Acad Sci 2005, 1056: 206-217.
14. Ataie A, Sabetkasaei M, Haghparast A, Moghaddam A, B Kazeminejad: Effets neuroprotecteurs de l’agent antioxydant polyphénolique, La curcumine, contre la déficience cognitive induite par l’homocystéine et le stress oxydatif chez le rat. Pharmacol Biochem Behav 2010, 96: 378-385.
15. S Naik, Thakare V, S Patil: Effet protecteur de la curcumine sur expérimentalement inflammation induite, l’hépatotoxicité et une cardiotoxicité chez le rat: des preuves de ses propriétés antioxydantes. Exp Toxicol Pathol 2011, 63: 419-431.
16. Li S, W Yuan, Deng G, P Wang, Yang P, Aggarwal BB: Chemical la composition et le contrôle de la qualité des produits de curcuma (Curcuma longa L.). Cultures pharmaceutiques 2011, 2: 28-54.
17. Wahlström B, Blennow G: Une étude sur le sort de la curcumine chez le rat. Acta Pharmacol Toxicol (Copenh) 1978, 43: 86-92.
18. Vareed SK, Kakarala M, Ruffin MT, JA Crowell, Normolle DP, Djuric Z, Brenner DE: La pharmacocinétique des métabolites conjugués à la curcumine saine des sujets humains. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 2008, 17: 1411-1417.
19. Hassaninasab A, Y Hashimoto, Tomita-Yokotani K, Kobayashi M: Découverte de la voie métabolique impliquant une enzyme curcumine unique dans un
micro-organisme intestinal. Proc Natl Acad Sci U S A 2011, 108: 6615-6620.
20. Yallapu MM, Jaggi M, Chauhan SC: nanoformulations curcumine: un avenir nanomédecine pour le cancer. Drug Discov Aujourd’hui 2012, 17 (1-2): 71-80.
21. Liu A, Lou H, L Zhao, Fan P: Validé LC / MS / MS essai pour la curcumine et tétrahydrocurcumine dans le plasma de rat et de l’application de pharmacocinétique étude de phospholipide complexe de curcumine. J Pharm Biomed Anal 2006, 40 (3): 720-727.