Curcuma & Curcumine santé |

Curcumine contre la cataracte

La Curcumine et les pathologies ophtalmiques

 La curcumine contre la cataracte

uveite07

 

iridocyclite2L’uvéite antérieure chronique est une inflammation de la paroi vasculaire de l’œil et plus particulièrement de la région comprenant l’iris. Ce sont des inflammations de l’iris (iritis) et du corps ciliaire (cyclite) : on parle d’irido-cyclite. Le patient présente un œil rouge associé à une baisse d’acuité visuelle et à des douleurs profondes, le tout en général modéré.

On retrouve à l’examen un cercle périkératique, une transparence cornéenne normale, une pupille en myosis, parfois des adhérences inflammatoires entre face postérieure de l’iris et capsule antérieure du cristallin « synéchies irido-cristalliniennes » ou « synéchies postérieures », responsable d’une déformation pupillaire.

 

TyndallL’examen à la lampe à fente peut révéler :

  • Le phénomène de Tyndall : présence de protéines et de cellules inflammatoires circulant dans l’humeur aqueuse,
  • Des dépôts de cellules inflammatoires à la face postérieure de la cornée : précipités rétro-cornéens.

 

Traitement à la curcumine :

375 mg de curcumine trois fois par jours ont été administrés par voie orale pendant douze semaines à 53 patients ayant une uvéite antérieure chronique. Après 12 semaines de traitement, les symptômes étaient bien diminués chez 90% des patients ayant terminé l’étude.

Dans une autre étude, 32 patients souffrant d’une uvéite antérieure chronique ont été divisés en deux groupes. L’un a reçu simplement de la curcumine, l’autre une combinaison de curcumine et d’un traitement antituberculeux. De façon étonnante, tous les patients traités avec la seule curcumine ont constaté une amélioration contre 86% de ceux ayant reçu le traitement combiné.

Les chercheurs ont conclu que la curcumine était aussi efficace qu’une corticothérapie, seul traitement chronique actuellement disponible pour traiter l’uvéite antérieure chronique. Ils ont ajouté que l’absence d’effets secondaires de la curcumine était son plus grand avantage par rapport aux corticostéroïdes.

Une étude menée sur des rats et des lapins a montré que la curcumine inhibait efficacement la formation de la cataracte chimiquement induite, même à de faibles doses. Cette même étude a également montré, pour la première fois, que ce type de cataracte induite pouvait s’accompagner d’une apoptose des cellules épithéliales de l’œil et que la curcumine pourrait diminuer cet effet apoptotique.

Pour évaluer la curcumine comme traitement potentiel de la cataracte, des chercheurs ont nourri deux groupes de rats avec une alimentation contenant de l’huile de maïs ou une combinaison d’huile de maïs et de curcumine pendant 14 jours. Ils ont ensuite extrait les cristallins pour examiner la présence de peroxydation lipidique. Les chercheurs ont constaté que les cristallins des rats traités avec la curcumine étaient beaucoup plus résistant à l’opacification induite que ne l’étaient les cristallins des animaux témoins. Donc une résistance au vieillissement cellulaire de la cornée.

La curcumine contre la cataracte :

Selon une étude récente publiée dans la revue scientifique PLOS One, la curcumine sous une forme biodisponible (curcumine + pipérine) serait capable de retarder la cataracte induite par le diabète. En effet, les résultats de l’étude montrent qu’en comparaison à de la curcumine de référence, l’administration de curcumine rendue biodisponible à des rats souffrant de cataracte diabétique permet de retarder de façon plus significative l’apparition et la progression de la cataracte.

Les effets bénéfiques des curcuminoïdes (sur la cataracte sont attribués par les auteurs à sa capacité à intervenir sur différentes cibles biochimiques liées à la progression de la maladie (stress oxydatif, insolubilisation des protéines, voies des polyols…). Ainsi, l’action supérieure de la curcumine (regroupant sous ce nom : Curcumine, Demethoxycurcumine et Bisdemethoxycurcumine) rendue biodisponible s’expliquerait par sa meilleure assimilation par l’organisme, ce qui permettrait de potentialiser l’effet de la molécule sur ses différentes cibles biochimiques.

Ces résultats démontrent le potentiel intéressant de la curcumine dans le domaine de la cataracte induite par le diabète et soulignent également l’importance du choix d’une forme de curcumine stable et biodisponible pour obtenir des effets optimaux.

Source :

Grama CN et alEfficacy of Biodegradable Curcumin Nanoparticles in Delaying Cataract in Diabetic Rat Model. PLOS One2013 Oct 14; 8(10). doi: 10.1371/journal.pone.0078217.

 


Biocurcumax™

4 Commentaires

  1. berrim abderraouf
    bonjour , j’aurai aimer de savoir si la curcumin et aussi valable comme traitement ‘une uviéte posterieur car j’ai mon fils souffre de cette maladie

    merci

    Répondre
    1. @admin_sante (Auteur de l'article)
      En effet la curcumine extraite du tubercule de curcuma et concentrée est efficace selon les études menées en ce sens sur els inflammation de l’œil. Vous avez deux articles ici qui pourront vous informer plus avant sur les avancées scientifiques des recherches. http://www.curcumine-sante.net/recherche-medicale/curcumine-contre-la-cataracte/ et aussi relativement à l’uvéite et autres pathologie ophtalmiques http://www.curcumine-sante.net/recherche-medicale/curcumine-pathologies-ophtalmiques/ . Une prise journalière de 800mg à 1.2g de curcumine biodisponibilisée jusqu’à amélioration significative serait un bon compromis.
      Répondre
  2. berrim abderraouf
    vous ête tres gentil pour votre reponse , si vous me permettez de vous poser la question suivante concernant la curcumine ???

    y a t ‘il des effets fatale si on prends la curcumine sachant que surement y a des effets secondaire

    Répondre
    1. @admin_sante (Auteur de l'article)
      Vous pourrez constater à la lecture des diverses études traduites sur le site que même à des prises jusqu’à 20 grammes par jours il n’y a pas ou peu d’effets indésirables ou dangereux ! (sourire) – Une prise importante de curcumine doit toujours l’être sous contrôle de suivi médical en cas de doute ou de médication spécifique. la curcumine régulant la production de mucine qui est une grande protéine fortement glycosylée et entrant dans la composition de nombreux mucus, fera qu’il peut y avoir surproduction de flore intestinale dans le cadre de la régulation d’un transit paresseux , et de mucus protecteur de l’estomac (donc là aussi un avantage car facilitation du transit et de la digestion) !
      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.