La curcumine un anti-vieillissement puissant

La Curcumine démontre posséder Un effet Anti-Vieillissement Puissant

curcumine_ télomères

Introduction:

La dernière théorie, et très probablement la plus importante à propos du vieillissement est la théorie de raccourcissement des télomères. Les télomères sont les segments d’embout d’ADN (notre matériel génétique). Chaque fois qu’une cellule se réplique, un petit morceau d’ADN est prélevé à la fin de chaque chromosome. La plus courte du télomère vieillit ce qui affecte l’expression des gènes. Le résultat est un vieillissement cellulaire et un risque accru de dysfonctionnement du système immunitaire, les maladies cardiaques, le cancer, la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies dégénératives.

Senior Couple

 

curcumineDe nouvelles recherches montrent que la curcumine extraite du tubercule de curcuma, le pigment jaune de curcuma longa, exerce un pouvoir important dans la prévention du raccourcissement des télomères ce qui peut réellement favoriser l’allongement des télomères et leur vie.

Renseignements:

La clé pour ralentir le processus de vieillissement et étendre la durée de vie humaine maximale sera finalement impliquer par la préservation ou la restauration de la longueur des télomères de l’ADN (ainsi que la diminution des lésions chromosomiques, l’oxydation cellulaire, et de nombreux autres facteurs).

La science a déjà montré plusieurs mesures pour atteindre cet objectif:

• en adoptant simplement un changement de régime alimentaire et de style de vie cohérent et complet, avec une bonne santé pour préserver la longueur des télomères
• L’exercice physique est associé à la préservation de la longueur des télomères.
• La méditation et le repos a démontré préserver la longueur des télomères en réduisant les effets négatifs du stress.
• Le maintient de niveaux de vitamine D supérieur sont associés à des télomères plus longs
• Puisque les niveaux de marqueurs inflammatoires dans le sang sont en corrélation avec le raccourcissement des télomères, les stratégies naturelles qui réduisent l’inflammation sont très importants dans la réduction du taux de le raccourcissement des télomères.

Nouvelles données:

Bien que les télomères raccourcissent à chaque division cellulaire, les cellules en division expriment la télomérase, un complexe protéique qui synthétise et allonge les télomères. Les chercheurs ont émis l’hypothèse que la curcumine pourrait augmenter l’expression de la télomérase et ainsi aider à préserver la longueur des télomères.

Pour vérifier leur hypothèse, ils ont choisi de vérifier ses effets sur l’expression de la télomérase dans les cellules cérébrales exposés à la bêta-amyloïde, une source importante de dommages oxydatifs et mort des cellules cérébrales liées à la maladie d’Alzheimer.

Les chercheurs ont mesuré les effets de la curcumine sur la survie cellulaire et la croissance cellulaire, le stress oxydatif intracellulaire et l’expression de la télomérase dans les cellules du cerveau. Les résultats indiquent que le cerveau répond aux effets de la curcumine dans la maladie d’Alzheimer en tant que protecteur et principalement en raison de ses effets sur l’expression de la télomérase. Lorsque l’expression de la télomérase a été inhibé les effets protecteurs produits par la curcumine ont disparu.

Ces résultats indiquent un aspect clé de la puissance de la curcumine dans la préservation de la santé du cerveau à travers ses effets sur l’expression des télomères.

Commentaire:

Il existe des preuves expérimentales considérables que la curcumine, le pigment jaune de curcuma, protège contre les lésions cérébrales liées à l’âge et en particulier, la maladie d’Alzheimer. Malheureusement, deux essais cliniques menés n’avaient pas pas montré d’avantages flagrants n raison de la biodisponibilité de la curcumine lors du franchissement de la barrière intestinale.

Cependant, depuis quelques années la biodisponibilité de la curcumine vers le système sanguin à été augmenté de 700 à 2000% avec des ajouts naturels tels que la pipérine, broméline ou gingembre. Actuellement il y a une étude prometteuse qui est reproduite en double-aveugle, étude en cours contrôlée contre placebo dans la maladie d’Alzheimer menée à l’UCLA. Les chercheurs sont optimistes en regard des premiers résultats.

 

tubercule_curcuma
Le site du gouvernement de la santé américaine précise :

La curcumine inhibe la télomérase et provoque le raccourcissement des télomères et de l’apoptose dans des cellules tumorales du cerveau.

Khaw AK 1 , Hande MP , Kalthur G , Hande MP .
 » La curcumine qui est un composé polyphénolique isolé de Curcuma longa est largement utilisé dans la médecine traditionnelle ayurvédique.

Ses effets thérapeutiques potentiels sur une variété de maladies sont connues depuis longtemps, et précises par la science depuis plus de 20 ans par des milliers de recherches avérées in vitro, sur l’animal et sur l’homme sans effet indésirable notoire.

Bien que les effets anti-tumoraux de la curcumine sont démontrés par une action puissante, son mode d’action et les effets inhibiteurs de la télomérase ne sont pas clairement déterminée dans des cellules de tumeur cérébrale.

Dans la présente étude, nous démontrons que la curcumine se lie à la membrane de la surface cellulaire et s’infiltre dans le cytoplasme pour initier les événements apoptotiques.

La curcumine en traitement préventif a abouti à une cytotoxicité plus élevée dans les cellules qui expriment la télomérase – enzyme, mettant en évidence son potentiel en tant qu’agent anticancéreux.

La curcumine induit l’inhibition de la croissance et de l’arrêt du cycle cellulaire en phase G2 / M dans les cellules de glioblastome et médulloblastome utilisés dans l’étude.

Le gene d’expression de la protéine et les analyses ont révélé que la curcumine régule à la baisse CCNE1, E2F1 et CDK2 et régule à la hausse l’expression des gènes PTEN entraînant un arrêt de la phase de croissance G2 / M.

La curcumine induit l’apoptose cellulaire et se trouve être associée à une augmentation de la caspase-3/7 et la surexpression de l’activité de Bax.

En outre, la régulation négative de la survivine et Bcl-2 a été observée dans les cellules traitées à la curcumine. Outre ces effets, nous avons prouvé que la curcumine inhibe l’activité de la télomérase et régule l’expression de l’ADN conduisant à un raccourcissement des télomères.

Nous concluons que les effets inhibiteurs de la curcumine sur les télomérases soulignent son utilisation dans la thérapie adjuvante du cancer. »
Références:

1 – Xiao Z, Zhang A, Lin J, et al. La télomérase: une cible pour les effets thérapeutiques de la curcumine et d’un dérivé de curcumine dans Aß 1-42 insulte in vitro. PLoS One. 1 juillet 2014; 9 (7): e101251.

2 – http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23192708

 

banniere_curcum