Curcumine – La recherche pour contrer Alzheimer

La curcumine active contre Alzheimer

La curcumine du curcuma, l’épice entrant dans la composition du curry réduit les dommages oxydatifs et la pathologie amyloïde d’une souris transgénique atteinte d’Alzheimer.

Etude & recherche par : Lim GP 1 , Chu T , Yang F , W Beech , Frautschy SA , Cole GM .

 

Alzheimer

 

Résumé des recherches

L’inflammation des patients dans la maladie d’Alzheimer (AD) est caractérisée par une augmentation des cytokines et des microglies activées.

Des études épidémiologiques suggèrent une réduction de l’Alzheimer par des anti inflammatoires, mais est aussi associés à des risque liés à l’utilisation à long terme de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Considérant que l’ibuprofène supprime les effets chroniques de l’inflammation et la pathologie liée à la formation de plaque sur un modèle de souris transgénique atteinte d’Alzheimer (Tg2576) en laboratoire, l’utilisation excessive des AINS pour le ciblage cyclooxygénase peux causer de lourds problèmes gastro-intestinaux, toxifier le foie, et les reins.

.

Alternative naturelle avec la curcumine extraite du curcuma

curcuma_curcumineUn AINS alternatif naturel performant est trouvé dans le curcuma, la curcumine, extraite du tubercule de l’épice. La curcumine a une longue histoire en tant qu’additif alimentaire et de phytothérapie en Inde et est également un puissant antioxydant polyphénolique.

Pour évaluer si cela pourrait affecter la pathologie de type Alzheimer chez les souris, nous avons testé un faible dosage en curcuminoïdes la curcumine en étant la majeure partie(160 ppm) et une forte dose de curcumine (5000 ppm) sur l’inflammation, les dommages oxydatifs, et la formation de plaque pathologique.

Les doses faibles et élevées de curcumine ont significativement diminuées le paux de protéines oxydées et l’interleukine-1 bêta, une cytokine pro-inflammatoire élevée dans le cerveau de ces souris.

Même avec le faible dosage le traitement avec la curcumine, le marqueur GFAP astrocytes a été réduit, et les bêta-amyloïde (Abeta) insolubles, et Abeta soluble, ainsi que le fardeau de la plaque amyloïde qui a été significativement diminué de 43-50%.

Les niveaux d’amyloïde précurseur (APP) dans la fraction de membrane ont été réduites. La microgliose a également été supprimée dans les couches neuronales.

Compte tenu de son efficacité et sa toxicité apparente très faible, cette composante de l’épice indienne est prometteuse pour la prévention de la maladie d’Alzheimer.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11606625

.

Biocurcumax™

.

 

One thought on “Curcumine – La recherche pour contrer Alzheimer

  1. Pingback: La curcumine un anti-vieillissement puissant - Curcumine & Curcuma SantéCurcumine & Curcuma Santé

Comments are closed.