La curcumine inhibe la croissance du Clostridium difficile

La curcumine extraite du curcuma inhibe la croissance de Clostridium difficile

Clostridium_difficile

La curcumine principal de trois curcuminoïdes du curcuma contre les germes infectieux

La curcumine qui est extraite du curcuma, présente de 0.5 à 7% dans le tubercule de cette racine bienfaitrice, est l’épice, ou plus précisément le pigment qui donne la couleur jaune orangée à la moutarde, la poudre de curry et autres condiments. La curcumine qui est un des trois curcuminoïdes prédominant est également approuvé par la Food and Drug Administration américaine (FDA) comme agent de coloration naturel et a démontré récemment son efficacité pour contrer le Clostridium difficile qui est une infection et même a en tuer les germes.

Clostridium-difficile2Le « Clostridium difficile » est une espèce de bactéries du genre Clostridium. Il s’agit de bacilles gram positifs, des anaérobies stricts et sporulés. Le Clostridium difficile est le principal agent étiologique de la diarrhée nosocomiale chez les patients sous antibiothérapie. Le Clostridium difficile se développe dans une flore intestinale affaiblie par l’antibiothérapie et secrète deux toxines, A et B. La première, une entérotoxine, provoque l’altération de la perméabilité de l’épithélium intestinal ; la seconde, une cytotoxine, s’attaque directement aux cellules de l’épithélium. L’effet combiné des deux toxines est la diminution du temps de transit intestinal et de l’absorption intestinale, ce qui résulte en une diarrhée. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Clostridium_difficile)

Selon les constatations présentées à l’American College of Gastroenterology lors de sa réunion annuelle de San Antonio, la curcumine extraite du curcuma a inhibé la croissance du Clostridium difficile in vitro, à des concentrations qui seraient faciles et simples à administrer par voie orale par sirop, gélules ou additionnées à la nourriture à destination du côlon pour un traitement rapide.

Les auteurs de l’étude, le Dr Patel du rotin / VA Medical Center Cedars Sinai Medical Center de Los Angeles, et ses collègues ont testé différentes formulations et des concentrations de curcumine contre 21 souche de Clostridium difficile. Ils ont constaté que la croissance de l’ensemble de la souche a été inhibée par la curcumine à une concentration de 128 mcg / mL.

Selon le Dr Patel, en donnant aux gens jusqu’à 4 g / jour de curcumine concentrée à 95% de curcuminoïdes additionnée de pipérine (extrait de poivre noir dans sa partie non irritante), il est possible d’obtenir une concentration de curcumine dans les selles qui inhibe la croissance de Clostridium difficile.

Le Dr Patel a ajouté que dans les régions où la curcumine est un ingrédient faisant partie de l’alimentation journalière ou régulière, le problème du Clostridium ne se pose pas, ces gens peuvent consommer chaque jour sans le savoir de 2 à 4 g / jour, et jusqu’à 12 g / jour en toute sécurité, sans aucun effet indésirable.

À présent, il travaille avec l’UCLA pour développer un essai clinique pour tester les effets de la curcumine pour prévenir l’infection au Clostridium difficile sur l’humain.
Il est en train de regrouper environ 500 patients en collaborant avec d’autres hôpitaux pour croiser les résultats.

En raison de cette constatation, selon le Dr Patel, il est important de savoir que la curcumine optimise l’absorption d’autres médicaments, et s’il ne serait pas préférable d’utiliser la curcumine en capsules ou comme additif alimentaire avec la même efficacité. (http://www.greenliveforever.com/general-health/curcumin-spice-inhibit-growth-clostridium-difficile)

 

Les-vertus-sante-du-curcuma

 

 

Il est IMPORTANT de signaler que nombre de personnes pensent que consommer du curcuma, ou de la poudre de curcuma culinaire suffit à enrayer de tels maux, c’est totalement faux à moins d’avoir consommer du curcuma frais depuis sa plus tendre enfance. Il existe de nombreuses informations à propos du curcuma, de la curcumine et autres, qui sont données en vracs sur internet pour faire de l’audience sans prendre en compte d’une manière éthique l’information complète vers le grand public.

Il faut bien faire la différence entre la consommation massive de curcuma frais de manière journalière, et la supplémentation en curcumine. Cela est comparable à la vitamine c d’une orange, en effet une orange contient environ 40 mg de vitamine c pour un fruit de 180 grammes, notre besoin journalier en vitamine c se situe entre 100 mg et 200 mg par jour, et 500 à 1000 mg en cas de maladie ou faiblesse vitaminique !!! Vous imaginez vous devoir manger 10 à 25 oranges par jour en cas de traitement par la vitamine C ?

Bien il en va de même avec la curcumine extraite du curcuma. Malheureusement nombre d’opportunistes commerciaux énumèrent les avantages santé réels que fournissent les curcuminoïdes, sans préciser qu’ils vendent en fait de la poudre de curcuma à très faible teneur en éléments actifs!

La curcumine est la meilleure des protections anti inflammatoire, antifongique, antioxydante et anti virale naturelle, pour peu que l’on consomme l’actif de façon préventive quotidiennement ou de façon curative avec un dosage approprié. Nous serons heureux de vous conseiller en la matière. – la rédaction.