La curcumine et le cancer

La curcumine et le cancer

La curcumine peut faire la différence entre une cellule cancéreuse et une cellule saine ce qui est une intelligence biologique de reconnaissance des plus importante; La curcumine peut créer des cellules immunitaires là où elles sont nécessaires; et la curcumine peut priver de force vive les cellule cancéreuse. Avec plus de 200 types de cancer recensés ce sont là de bonnes nouvelles!

La curcumine et taux de cancer

cancerLes statistiques les plus récentes (2009) du « Center for Disease Control (CDC) » nous disent que le cancer tue plus d’un demi-million de personnes par an aux Etats-Unis seulement, juste derrière les maladies cardiaque qui tient ce triste record. L’Office National of Statistics nous dit qu’en Angleterre et Wale c’est la deuxième cause principale de décès par le cancer avec 141 446 décès en 2010.

Selon l’organisation « Cancer Council » en Australie, au moins un sur trois cas de cancer sont évitables et pourraient être évités simplement en choisissant un mode de vie sain. Qu’en est-il des deux autres cas sur trois ou lorsque le changement de mode de vie n’est pas efficace? Et bien, la curcumine du curcuma  est une approche efficace pour combattre le cancer.

La curcumine lutte contre le cancer d’une multitude de façons.

Trois action actives ou préventives:

  • Activation de l’apoptose
  • Amélioration de l’immunité
  • Arrêt de l’angiogenèse

La curcumine, le cancer et l’apoptoseCURCUMA

Des études utilisant des cellules cancéreuses cultivées in vitro ont montré la capacité de la curcumine à stimuler l’apoptose cellulaire, ou mort cellulaire programmée, dans certains types de cellules cancéreuses y compris des cellules de leucémie et de lymphome B. L’apoptose est la création d’un état apoptotique envers les cellules néfastes. Ces cellules « néfastes » autrement connues comme étant des fragments de cellules métastasiques, des globules blancs qui sont en mesure de prendre en charge très rapidement les informations du cancer pour les disséminer dans d’autres endroits du corps, action souvent accélérée par la chimiothérapie, et d’éliminer avant tout le contenu sain de la cellule pour se l’approprier et se répandre et contaminer les cellules environnantes par infestation.

La curcumine, Immunité et cancer

Lorsque quelques cellules cancéreuses sont en mesure d’éviter l’apoptose naturelle ou aidée par médication, la curcumine, elle réagit contre ces cellules par l’augmentation et la localisation de la réponse du système immunitaire de l’organisme. Lorsque les chercheurs ont examiné la muqueuse de l’intestin après la prise de curcumine, certains types de cellules immunitaires ont été trouvées en très large augmentation. La curcumine stimule donc également l’immunité en général. Une étude menée par des chercheurs en Inde ont trouvé sur des souris ayant reçu de la curcumine des niveaux beaucoup plus élevés d’anticorps et de réponses immunitaires que tout autre traitement.

La curcumine, le cancer et l’angiogenèse

Même lorsque le cancer progresse et devient détectable, éventuellement sous la forme d’une tumeur, la curcumine peut être encore efficace. Certains enzymes dans le corps permettent aux tumeurs de créer leur propre source approvisionnement en sang. Ce processus est nommé « l’angiogenèse » et donne aux tumeurs la capacité d’envahir et de se répandre dans les tissus sains environnants. La curcumine ralentit les actions de ces tumeurs, les coupant de leur approvisionnement en sang, en les affamant et, finalement, les amenant à la mort des cellules cancéreuses transportées.

Le rôle de la curcumine dans l’activation de l’apoptose, l’amélioration de l’immunité, et l’arrêt de l’angiogenèse est très puissant et éprouvé. Avec la curcumine, l’incidence du cancer a enfin une chance d’être considérablement réduit avec moins d’effets secondaires et réduction de conséquences persistantes.

L’avenir s’enrichit chaque mois d’études nouvelles, de solutions possibles, de protocoles testés en hôpitaux et ouvre un champs d’applications des plus vastes, malgrè une information souvent minimisée par les pharmaceutiques avides d’un commerce juteux.

Il y a fort à penser que les technologies nouvelles tant de recherches que de communications permettront de sauver, aider et prévenir de très nombreux maux par de simple geste de prévention et accompagnement d’un large public. De nombreux professeurs, chercheurs, médecins se sensibilisent lentement aux bienfaits de la curcumine.

labo-curcumine-cancerUne information reste des plus importantes à communiquer à « monsieur tout le monde » – C’EST DE BIEN DISTINGUER la différence entre le CURCUMA ET LA CURCUMINE car le plus grand nombre se jette sur la poudre de curcuma à la moindre émission radio, télévisuelle ou journalistique, alors que cette poudre ne contiendra pas plus de 2 à 10% de curcuminoïdes bienfaiteurs avec ou sans biodisponibilisateur organique, donc sans avantage outre celui d’enrichir des fabricants surfant sur l’effet de mode, vendant à des prix très bas des produits seulement bon à relever un plat de légumes!! même s’il sont additionnés de poivre noir pour assurer une meilleur disponibilité pour l’organisme cela restera de la poudre de « perlinpinpin » efficace pour leur tiroir caisse et malheureusement plongeant le consommateur dans la confusion face à des produits hautement étudiés, optimisés, concentrés pour un usage efficace contre les cellules inflammatoires néfastes pour notre corps et donc plus onéreuses!

Note de l’auteur : De tels produits existent et dans le vaste choix que proposent les médias et internet il est parfois difficile de s’y retrouver, entre une boite de simples gélules de poudre simple à 5€ à peine mieux pour votre santé que du curcuma culinaire. Nous n’avons qu’une vocation informative aussi demandez par voie de la page contact la liste des producteurs et distributeurs reconnus pour leur qualité et efficience.

 

References

Rogers, Simon. The Guardian, “Mortality Statistics.” Accessed March 15, 2012. http://www.guardian.co.uk/news/datablog/2011/oct/28/mortality-statistics-causes-death-england-wales-2010.

Cancer Council Australia, “Cancer Smart Lifestyle.” Last modified Aug. 5th, 2011. Accessed March 15, 2012. http://www.cancer.org.au/cancersmartlifestyle.htm

Chan WH, Wu CC, Yu JS. Curcumin inhibits UV-induced oxidative stress and apoptotic biochemical changes in human epidermoid carcinoma A431 cells. J Cell Biochem. Oct 2003;90(2):327-38.

Churchill M, et al. 2000. Inhibition of intestinal tumors by curcumin is associated with changes in the intestinal immune cell profile. J Surg Res 89:169-75

Mohan R, et al. 2000. Curcuminoids inhibit the angiogenic response stimulated by fibroblast growth factor-2, including expression of matrix metalloproteinase gelatinase B. J Biol Chem 275(14):10405-12.

One thought on “La curcumine et le cancer

  1. Pingback: La curcumine un anti-vieillissement puissant - Curcumine & Curcuma SantéCurcumine & Curcuma Santé

Comments are closed.