La curcumine anti-inflammatoire systémique

Gérer l’inflammation articulaire en toute sécurité avec la curcumine

Par Susan Evans

 

.

Soigne t-on vraiment l’arthrose…

La norme de soins pour le patient arthritique est l’ordonnance de médicaments avec une longue liste d’effets secondaires. Il faut savoir que 1 à 3 de ces médicaments ne font rien pour arrêter la destruction osseuse et articulaire causée par l’arthrose ou la polyarthrite rhumatoïde. 4,5

Au-delà, le patient doit apprendre à vivre avec leur douleur paralysante et une mobilité limitée.

Heureusement, une aide est facilement disponible et là à portée de main dans la nature. La curcumine du curcuma qui additionné de pipérine ou bromélaïne combat les effets dommageables commune de l’arthrite en attaquant les foyers inflammatoires en de multiples endroits du corps simultanément.

Une équipe de scientifiques de renommée internationale a publié un essai clinique impressionnant de complexe à base de curcumine à l’absorption augmentée par la pipérine. Ils ont utilisé la curcumine ainsi agrémentée au cours des dernières années. Les sujets d’étude étaient des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde qui ont souffert de graves inflammations et qui ont touché non seulement les articulations, mais d’autres tissus vitaux. 5

Dans cette étude de 2012, la curcumine a battu le diclofénac (médicament standard à la plupart des cas) contre l’arthrite. (5) La curcumine fut constaté sans aucun des effets secondaires qui accompagnent souvent un traitement médicamenteux.

L’étude a également montré que la curcumine attaquait directement la source de la douleur ou de l’inflammation plutôt que de simplement masquer d’une façon antalgique risquant de cacher d’autres symptômes. (5)

.

Biocurcumax™

.

curcumin-supplementsEn appliquant les avantages multi-cibles de la curcumine contre l’arthrite…

La curcumine est dérivé de l’épice jaune orangée; le curcuma longa et qui a été utilisé par la médecine traditionnelle depuis près de quatre mille ans. (6) – La curcumine est bien établie dans la littérature médicale en tant qu’ingrédient anti-inflammatoire puissant. (5) – Contrairement aux produits pharmaceutiques, la curcumine agit par des voies multiples et sur de nombreuses cibles en limitant la réponse inflammatoire qui sous-tend la polyarthrite et l’arthrose (6).

Les scientifiques reconnaissent maintenant universellement que les thérapies multi-ciblées comme la curcumine sont largement supérieurs aux mécanismes typiques simples de nombreux traitements médicamenteux classiques. 6,7

La curcumine est un antioxydant puissant, qui renforce également les systèmes d’antioxydants naturels à l’intérieur de vos cellules. 8

La curcumine peut également améliorer d’autres mécanismes de détoxication naturels dans le foie. 8

En ralentissant naturellement la mort cellulaire dans les tissus des articulations, la curcumine peut contribuer à la préservation, l’assouplissement des articulations et tendons. 9-12

Mais là où brille vraiment la curcumine, c’est en supprimant directement l’inflammation sous-jacente non seulement la polyarthrite rhumatoïde, mais aussi la plupart des maladies chroniques du vieillissement qui nous affligent tous, tôt ou tard. 13

Un récent rapport a montré que la curcumine peut réduire l’ensemble de l’inflammation de cibles moléculaires pour laquelle la FDA approuve actuellement des pharmaceutiques simples (et souvent dangereuses). 7

La capacité de la curcumine à annuler en toute sécurité l’inflammation dans tout les cas, montre son action à très large spectre. La curcumine est un sérieux sujet de recherche, très convaincante pour les chercheurs axés sur l’anti-vieillissement.

Les curcuminoïdes sont étudiés pour leurs avantages potentiels dans un certain nombre de maladies inflammatoires à base inflammatoire telle que la maladie d’Alzheimer, les maladies cardiovasculaires, le cancer, la sclérose en plaques et le diabète. 5,13

Pour explorer le potentiel thérapeutique de la curcumine pour la polyarthrite rhumatoïde, une des maladies les plus inflammatoires connues, une équipe d’éminents chercheurs internationaux ont décidé d’examiner les avantages de la curcumine.

Basé aux Etats-Unis au Baylor University Medical Center et en Inde, au centre médical de Nirmala, les membres de l’équipe représentent certains des chercheurs les plus avancés dans le domaine.

LES CIBLES MOLÉCULAIRES MULTIPLES BLOQUÉES PAR LA CURCUMINE 7,40

 

tableau1

.

Biocurcumax™

.

Efficacité de la curcumine contre la polyarthrite rhumatoïde

Des chercheurs ont recruté 45 personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde active au cours d’une poussée de la maladie. 5

Cette stratégie a permis aux chercheurs de tester les effets de la curcumine à l’apogée de la réponse inflammatoire.

Chacun des 45 patients ont été assignés au hasard à l’un des trois groupes d’étude.

  • Le Groupe 1 prenait la curcumine seule. Chaque patient dans ce groupe a reçu 500 mg par jour de curcumine à haut pouvoir d’absorption. 5,14,15
  • Le Groupe 2 a reçu la formulation de curcumine plus 50 mg par jour du médicament, diclofenac sodium (anti-inflammatoire non-stéroïdiens).
  • Le Groupe 3 a reçu le diclofénac seul.
  • Tous les patients ont pris leur traitement attribué pendant 8 semaines.

Tout au long de l’étude, les patients ont été évalués en utilisant un contrôle d’activité de la polyarthrite rhumatoïde standard. 5

En outre, des analyses de sang ont été effectuées au début et à la fin de la période de traitement, pour déterminer le degré global de réponses inflammatoires des patients. Les patients ont également évalué leurs propres niveaux de douleur sur une échelle de 0 à 10.

Enfin, les chercheurs ont suivi les patients ayant obtenu une amélioration de 20%, 50%, ou 70% dans leurs tendons ou articulations au-delà de la fin de l’étude.

Les résultats furent convaincants, et ont démontrés les avantages pratiques de la curcumine sur le traitement opposé aux standards médicamenteux.

Les patients traités avec la curcumine ont connu des améliorations significatives dans leurs résultats d’activité contre la maladie avant la fin de l’étude.

Les 5 patients du groupe ayant pris de la curcumine, le seul groupe a montré une amélioration de 44,5%..; amélioration était de 44,4% dans le groupe de la curcumine, plus le diclofénac, et 42,1% dans le groupe diclofenac seule. (Les scores d’auto-mesure la douleur des patients ont montré une plus grande différence en faveur de la curcumine, qui avait une réduction moyenne de 60% des douleurs, la réduction moyenne du groupe curcumine-plus-diclofénac était de 56%, et celle du diclofénac -seul groupe était de 50%.)

Les articulations des patients traités avec la curcumine étaient moins enflées et douloureuses. Le groupe « curcumine » comptait le plus grand nombre de patients vérifiant de -20%, -50%, ou -70% de réductions des gonflements de l’articulation globale et des tendons (93%, 73% et 33% , respectivement).

Ces 5 cas d’inflammations réduites ont été mesurés par des tests sanguins. Ces améliorations impressionnantes de douleurs et des gonflements articulaires ont été confirmés par les modifications des marqueurs sanguins de l’inflammation induite par la curcumine. Pour les scientifiques, ces améliorations dans les marqueurs sanguins des patients traités pour cette inflammation sont la preuve passionnante que la curcumine peut frapper des cibles multiples et réprimer le processus inflammatoire.

Par exemple, la curcumine seule et la curcumine-plus-diclofénac groupes ont enregistré une baisse de 11,2 et 13,3% dans le test de la vitesse de sédimentation des érythrocytes qui une mesure de l’inflammation.

  • Le groupe au diclofénac seul eut une réduction de 8,3%.
  • Des résultats plus spectaculaires ont été observées sur la mesure du groupe ayant pris de la curcumine plus sensible au (CRP) qui est capable de détecter l’inflammation systémique; le groupe curcumine seule avait une réduction de 52% de la CRP, le groupe diclofénac + curcumine a eu une réduction de la CRP de 26,9%, et le groupe du diclofénac seul avait une augmentation de 1,5% de la CRP!!
  • Les 5 patients traités avec la curcumine n’ont pas eu d’effets secondaires . Alors que les patients dans les groupes recevant le diclofénac ont présenté des effets indésirables liés aux médicaments, ceux de la curcumine seul n’en avaient aucun.

En résumé, cette étude a été la première à démontrer que la curcumine est supérieure à un médicament anti-inflammatoire standard pour une utilisation pour la polyarthrite rhumatoïde. Elle a également démontré que l’ajout du médicament standard a peu fait pour améliorer l’effet de la curcumine agissant seule; en effet, sur un grand nombre de mesures lors l’étude, la curcumine seule a surpassé la combinaison médicament / curcumine.

Les caractéristiques d’une bonne curcumine additionnée de pipérine (poivre noir) et enveloppée d’un lipide expliquent non seulement le succès de cette étude, mais ils ouvrent également la porte à des améliorations similaires dans d’autres maladies inflammatoires ce qui est très prometteur.

.

Biocurcumax™

.
CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR DU CONTRÔLE DE L’INFLAMMATION DES ARTICULATIONS PAR LA CURCUMINE

arthriteLa polyarthrite rhumatoïde, une affection très inflammatoire, est la deuxième forme la plus courante d’arthrite.
Les traitements standard de la polyarthrite rhumatoïde font peu pour changer les causes sous-jacentes inflammatoires de la maladie; à la place, ils masquent simplement les symptômes tandis que la destruction articulaire continue.

Les « agents biologiques » plus efficaces disponibles aujourd’hui ne sont pas seulement coûteux, mais potentiellement dangereux dans leur large éventail d’effets secondaires.

La curcumine, un nutraceutique dérivé de l’épice naturelle, a donné des résultats prometteurs dans la réduction de l’inflammation dans toute une série de conditions, mais son utilité est limitée par sa faible biodisponibilité chez l’homme d’où l’ajout de la pipérine amplifiant la biodisponibilité plus de 700%

La curcumine, est un espoir pour les personnes souffrant de l’arthrose, également actif dans la prévention d’autres maladies inflammatoires telles que le cancer et les conséquences de l’obésité.

La biodisponibilité améliorée de la curcumine

Malgré sa capacité évidente à réduire les marqueurs de l’inflammation dans les études en laboratoire, le développement de la curcumine comme nutraceutique humain a été entravé par un obstacle majeur.

La curcumine dans son état naturel n’est pas bien absorbé par le tractus intestinal humain. En outre, elle semble être rompu rapidement vers le bas à la fois dans l’intestin et après l’absorption dans la circulation sanguine 14,16,17.

Cela a entraîné la nécessité de donner de très fortes doses de ce supplément, des doses si importante que, dans certains cas, les gens ont hésité à la taille et le nombre de gélules nécessaires pour obtenir un bon effet. 14,18,19

Se sont des doses aussi élevées que 12 000 mg qui ont été utilisé dans les efforts visant à obtenir une quantité significative de curcumine dans le sang. 18 À ces doses élevées, même la curcumine peut produire des symptômes désagréables tels que sensation de plénitude abdominale et les ballonnements, même si aucune toxicité réelle il a été démontré 19.

Pour améliorer l’efficacité et réduire la dose nécessaire, les chercheurs de l’étude de la polyarthrite rhumatoïde ont fait usage d’un complexe de curcumine spécialisé qui a une biodisponibilité accrue. La biodisponibilité est une mesure de la quantité d’une dose donnée d’un médicament ou un nutriment présent dans la circulation sanguine pour la livraison vers les tissus cibles.

Les chercheurs ont montré en 2008 que la biodisponibilité de la curcumine pourrait être renforcée par un processus très simple. 14 La curcumine est d’abord extraite de la racine de curcuma. Ensuite, elle est hautement purifié, et ensuite reconstituée avec certains autres composants de la plante de curcuma, les curcuminoïdes.

Ces constituants sont là pour augmenter l’absorption intestinale et également réduire la dégradation naturelle de la curcumine dans le corps.

.

Biocurcumax™

.

QU’EST-CE QUE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDE?

Bien que beaucoup de gens utilisent le terme «arthrite» pour désigner toute affection impliquant des articulations douloureuses, gonflement des articulations, il y a effectivement plusieurs formes de la maladie.

La forme la plus courante d’arthrite est l’arthrose, anciennement connu sous le nom « l’arthrite dégénérative. » Bien que moins fréquente que l’arthrose, la polyarthrite rhumatoïde touche encore environ 1,5 millions d’adultes aux États-Unis. 36 La polyarthrite rhumatoïde est deux fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. 37

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie inflammatoire qui affecte le plus évidemment les articulations, mais son effet est vu dans les tissus et le système d’organique du corps. Les bases de l’inflammation de la membrane qui tapisse les articulations touchées, obligent l’articulation à se gonflent, ce qui limite leur mouvement, et cause de la douleur.

Au fil du temps, ces membranes enflammées érodent le cartilage qui amortit normalement l’articulation, et finalement ils ont même éroder l’os lui-même. Cela peut déformer le mouvement de dépréciation conjointe et plus encore.

Les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde sont des douleurs, un gonflement et une rougeur des articulations. Cela peut commencer à tout âge (contrairement à l’arthrose, ce qui ne se produit pas avant la cinquantaine). Il n’existe pas encore de remède connu contre la polyarthrite rhumatoïde. 37

La science et la recherche récente montre que l’arthrose a une composante inflammatoire majeure, contrairement à nos vieilles croyances. 38

Ce sont de bonnes nouvelles pour les millions de personnes souffrant d’arthrose, parce la curcumine si puissante et multi-cibles opère la suppression de l’inflammation et peut offrir un soulagement pour ceux qui ont une maladie rhumatoïde.

.

Biocurcumax™

.

RENDUE HAUTEMENT BIODISPONIBLE LA CURCUMINE COMBAT L’INFLAMMATION LIÉE A L’OBÉSITÉ

La disponibilité de formes hautement biodisponibles en curcumine, rend possible de nouveaux progrès dans les maladies anciennes. La curcumine a récemment montré dans une étude animale son pouvoir à réduire l’inflammation associée à l’obésité, une cause majeure de vieillissement accéléré, le diabète et autres maladies chroniques. 24,39

Dans cette étude la curcumine a également réduit les niveaux d’inflammation des cellules du cerveau, l’IL-2 qui est associé à la perte de cellules du cerveau dans la maladie d’Alzheimer. Ces premiers rapports (39) illustrent l’énorme potentiel associé à l’amélioration spectaculaire de la biodisponibilité de la curcumine dans les tissus vers tout le corps.

La curcumine et l’arthrose

L’arthrose, longtemps considérée comme une maladie purement « dégénérative », est maintenant reconnue pour ses composantes inflammatoires multiples. Les scientifiques étudient le rôle potentiel de la curcumine en supprimant les processus inflammatoires.

Une des principales caractéristiques de l’arthrose est la répartition du cartilage mobile qui tapisse les articulations, les lubrifie et en atténue l’impact de l’utilisation constante. 12

La dégradation du cartilage est déclenchée par de multiples molécules de signalisation pro-inflammatoires, dont beaucoup sont sécrétées par les membranes qui les tapissent. 10

Des études montrent maintenant que la curcumine peut protéger ce cartilage en le lubrifiant de plusieurs façons. La curcumine contrecarre directement l’effet des molécules inflammatoires, en particulier dans les cellules des cartilage eux-mêmes. 12

Dans les membranes des jointures, la curcumine empêche la croissance des cellules inflammatoires qui sont responsables de la destruction du cartilage. 20

Et la curcumine inhibe même les enzymes « mange-cartilage » qui effectuent le processus de destruction lui-même. 21,22

Deux études sur l’humain ont montré que les douleurs articulaires a été réduite et la fonction articulaire a été améliorée, chez des patients prenant un complexe de curcumine commerciale qui a été formulé pour améliorer l’absorption. 23

Ces études, comme celle décrite ci-dessus, ont également démontré des améliorations dans les tests sanguins mesurant le taux d’inflammation.

.

Biocurcumax™

.

LES COMBATS DE LA CURCUMINE CONTRE LE CANCER

La curcumine est au devant de la scène dans la lutte contre le cancer. A ce jour, la curcumine a démontré dans des essais cliniques humains pouvoir prévenir ou atténuer les cancers du tractus gastro-intestinal (comme les cancers colorectaux et de l’œsophage), du sein, de la prostate, du foie, du col de l’utérus et de la peau, ainsi que d’une forme de leucémie chronique, leucémie lymphoïde, commune chez les personnes âgées. 41-44

Des résultats prometteurs ont également été publiés dans des études sur la curcumine et le cancer du pancréas, l’un des cancers les plus mortels qui affligent le plus les humains. 45-48

La plupart de ces essais ont des études à un stade précoce, avec un petit nombre de sujets, mais leurs résultats préliminaires sont encourageants.

Les animaux qui profite aussi de la science en laboratoire jettent de plus en plus clairement en lumière à quel point la curcumine exerce ses activités anticancéreuses.

Voici ce que nous savons:

  • La curcumine empêche les dommages de l’ADN. Les dommages fait à votre ADN sont inévitable dans la première étape du développement d’un cancer. Endommagé ou « muté » l’ADN peut déclencher la croissance effrénée de cellules qui n’ont pas une organisation normale, conduisant à une tumeur à part entière. Des études montrent que la curcumine peut réduire le taux de lésions de l’ADN cancérigène. 49,50
  • Dans une étude sur l’humain, des patients atteints de cancer du côlon alimentés de prise de curcumine (jusqu’à 3,6 g / jour pendant 7 jours) avaient une réduction de 58% des dommages de l’ADN dans leur tissu intestinal 51.
  • La curcumine pénètre jusqu’aux enzymes hépatiques, un aide sérieux de détoxication des nombreux produits chimiques cancérigènes qui entrent dans notre corps chaque jour; la bonne santé de notre corps repose sur des systèmes de désintoxication sophistiqués, principalement par le foie, afin rendre ces toxines inoffensives. La curcumine augmente fortement la production de ces enzymes, renforce la capacité de votre corps à se débarrasser des substances risquant d’induire une tumeur dangereuse. 49
  • La curcumine éteint les feux de l’inflammation.
  • Les processus inflammatoires divers dans notre corps sont autant d’aides au développement du cancer. La curcumine agit sur ??des cibles moléculaires multiples pour arrêter l’inflammation chronique et réduire la production de cytokines chimiques qui la favorisent, réduisant directement le risque de développer une tumeur. 49,52,53 Quand un groupe de victimes du cancer du côlon a pris la curcumine (3,6 g / jour pendant quatre mois), leurs niveaux de cytokines inflammatoires dans le sang a diminué de 62% 49.

La curcumine favorise le suicide des cellules cancéreuses ce que l’on nomme apoptose

Les cellules normales sont équipés d’un programme « auto-destruction » qui les fait mourir si elles commencent à se reproduire trop vite ou sont endommagées d’une façon qui pourrait nuire à votre corps.

Les cellules cancéreuses désactivent ce programme au début de leur progression, permettant leur réplication exponentielle.

La curcumine remet le programme d’auto-destruction en marche tout en s’attaquant aux cellules anormales dans le même temps. 54-56

La curcumine rompt le lien entre l’obésité et le cancer

Le risque de presque tous les cancers est augmenté dans les cas d’obésité. C’est en partie en raison des niveaux d’insuline élevés observés chez les personnes obèses et les personnes ayant un diabète de type 2 (l’insuline est un facteur de croissance qui favorise le développement du cancer). 17

En réduisant la résistance à l’insuline, la curcumine aide à réduire votre taux d’insuline et à réduire votre risque de cancer. 57, 58

La curcumine supprime les molécules cancéreuses nécessaires pour soutenir leur croissance et envahir les autres tissus(métastases). Les tumeurs se développent en stimulant la formation de nouveaux vaisseaux sanguins pour soutenir leurs appétits voraces en nutriments et oxygène.

Ils sur-produisent des molécules qui les aident à «coller» aux tissus adjacents et l’envahissent. Enfin, ils font des enzymes qui vont littéralement « fondre » la colle de protéine qui maintient ensemble les tissus normaux, ce qui leur permet de se propager au plus profond des parties du corps et former des métastases.

La curcumine agit pour supprimer la production d’un grand nombre de ces produits chimiques favorisant le cancer. 59

La curcumine empêche les tissus pré-malins de progresser

Les cancers dans certains organes, tels que l’intestin et du col utérin, se développent assez lentement pour que nous puissions détecter les zones d’anomalies avant qu’elles ne deviennent malignes.

Leur suppression, cependant, exige des procédures invasives qui ne capturent pas toujours chaque lésion et qui laisse un certain pourcentage de risques. Les études humaines montrent que la curcumine en supplémentation déclenche l’amélioration des lésions précancéreuses du col de la vessie, de la bouche, de l’estomac et du col utérin. 41,60

La curcumine en supplémentation réduit le nombre et la taille des polypes intestinaux précancéreuses de 60% et 51%, respectivement, chez les personnes à risque élevé pour le cancer du côlon. 61

 

L’ARTHRITE DROGUES ET DE LEURS EFFETS SECONDAIRES

tableau2

.

Biocurcumax™

.
Résumé

L’inflammation est au cœur de presque toutes les maladies associées au vieillissement. En fait, les gens souffrant de maladies inflammatoires font l’expérience d’un vieillissement accéléré qui affecte tous les tissus et organes dans leur corps.

La polyarthrite rhumatoïde est l’une des plus agressives et destructrices des états inflammatoires qui affectent les êtres humains, et qui s’est avérée résistante à tout même aux formes les plus dangereuses de traitement médical standard.

La curcumine a tenu ses promesses pour la gestion de toutes sortes de maladies inflammatoires, même si ses avantages ont été entravée par sa faible absorption et disponibilité auprès des tissus enflammés. imaginez avec une formulation en curcumine supérieure ce qui de nos jours existe.

Un essai clinique de la curcumine chez des personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde active ont démontré non seulement qu’il n’y avait pas d’effets indésirables, mais aussi que l’efficacité de seulement 500 mg par jour dépassait celle d’un médicament anti-inflammatoire standard. 5

De nouvelles études supplémentaires suggèrent que cette formule de la curcumine peut réduire l’inflammation associée à l’obésité. 24 – L’ensemble de ces résultats suggèrent que la curcumine hautement biodisponible représente un nouveau chapitre dans la gestion de certaines des maladies les plus redoutées de l’humanité.

 

Turmeric-Curcumin

.

Biocurcumax™

.

Si vous avez des questions sur le contenu scientifique de cet article, http://www.lef.org/magazine/mag2012/aug2012_Safely-Manage-Joint-Inflammation_01.htm
Références

  • 1. Gasparyan AY, Ayvazyan L, G Cocco, Kitas GD. Effets cardiovasculaires indésirables des médicaments antirhumatismaux: implications pour la pratique clinique et la recherche Curr Pharm Des.. 1 avril 2012; 18 (11) :1543-55.
  • 2. Chen YF, Jobanputra P, P Barton, et al. Un examen systématique de l’efficacité de l’adalimumab, étanercept et l’infliximab pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde chez les adultes et une évaluation économique de leur rapport coût-efficacité. Santé Technol évaluer. Nov 2006; 10 (42): iii-iv, xi-xiii, 1-229.
  • 3 Disponible à:. http://www.medsafe.govt.nz/profs/PUarticles/dmards.htm . Consulté le 9 Avril 2012.
  • . 4 thérapies Richette P. pharmacologiques de l’arthrose Therapie 2011 Sep-Oct;.. 66 (5) :383-90.
  • 5. Chandran B, Goel A. Une étude randomisée de pilote pour évaluer l’efficacité et la sécurité de la curcumine chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde active. Phytother Res. 9 mars 2012.
  • . 6 Aggarwal BB, Sundaram C, N Malani, Ichikawa H. curcumine:.. L’or massif indien Adv Exp Med Biol 2007; 595:1-75.
  • 7. Goel A, Jhurani S, Aggarwal BB. La thérapie multi-cibles par la curcumine: comment est-il épicée Mol Nutr Res 2008 Sept alimentaire; 52 (9) :1010-30?..
  • 8. Farombi EO, Shrotriya S, Na Hong Kong, Kim SH, Surh YJ. La curcumine atténue une lésion hépatique induite par la diméthylnitrosamine chez le rat par l’induction médiée par Nrf2 de l’hème oxygénase-1. Food Chem Toxicol. Avr 2008; 46 (4) :1279-87.
  • . 9 Buhrmann C, Mobasheri A, Matis U, Shakibaei M. curcumine suppression médiation du facteur nucléaire kappa B favorise la différenciation chondrocytaire de cellules souches mésenchymateuses dans une haute densité de co-culture microenvironnement arthrite Res Ther 2010; 12 (4)..: R127.
  • 10 Csaki C, Mobasheri A, Shakibaei M. effets synergiques chondroprotectrice de la curcumine et resvératrol dans des chondrocytes articulaires humains: inhibition de l’IL-1 bêta-induite inflammation NF-kappa B-médiation et l’apoptose arthrite Res Ther 2009; 11 (6)…: R165.
  • 11. Henrotin Y, Clutterbuck AL, Allaway D, et al. Actions biologiques de la curcumine sur les chondrocytes articulaires arthrose du cartilage 2010 de la FEB,.. 18 (2) :141-9.
  • 12. Shakibaei M, Schulze-Tanzil G, John T, Mobasheri A. curcumine protège les chondrocytes humains de l’IL-induite l1beta-inhibition du collagène de type II et d’expression et l’activation de la caspase-3 bêta-1 intégrine: une étude immunomorphologiques Ann Anat.. nov 2005; 187 (5-6) :487-97.
  • 13. Goel A, Kunnumakkara AB, Aggarwal BB. La curcumine comme « Curecumin »: de la cuisine à la clinique Biochem Pharmacol fév 2008 15; 75 (4) :787-809…
  • 14. Antony B, B Merina, Iyer VS, Judy N, K Lennertz, Joyal S. Un pilote cross-over étude pour évaluer la biodisponibilité orale humaine de BCM-95CG (Biocurcumax), un roman Bioamélioration préparation de la curcumine. Indian J Pharm Sci . 2008 Jul-Aug; 70 (4) :445-9.
  • .. 15 Benny M, Antoine B. La biodisponibilité de Biocurcumax (BCM-095) Spice India 2006;. Septembre :11-15.
  • 16. Garcea G, Berry DP, Jones DJ, et al. La consommation de la putative chimiopréventif curcumine de l’agent par les patients atteints de cancer: évaluation des niveaux de curcumine dans le rectum et leurs conséquences pharmacodynamiques Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 2005 Jan; 14 (1) :120-5…
  • 17. Sharma RA, McLelland RH, Colline KA, et al. Pharmacodynamiques et étude de pharmacocinétique de Curcuma orale extraire chez les patients atteints de cancer colorectal Clin Cancer Res 2001 juillet;.. 7 (7) :1894-900.
  • 18. Lao CD, Ruffin MTt, Normolle D, et al. augmentation de la dose d’une formulation curcuminoïde BMC Complement Altern Med 2006;.. 06h10.
  • 19. Epelbaum R, Schaffer M, Vizel B, Badmaiev V, Bar-Sela G. curcumine et gemcitabine chez des patients atteints de cancer avancé du pancréas Cancer Nutr 2010;.. 62 (8) :1137-41.
  • 20. Lev-Ari S, L Strier, Kazanov D, et al. La curcumine potentialise de façon synergique les effets inhibiteurs de croissance et pro-apoptotiques de célécoxib dans l’arthrose cellules adhérentes synoviales de rhumatologie (Oxford) 2006 de la FEB,.. 45 (2) :171-7.
  • 21. Shakibaei M, John T, Schulze-Tanzil G, Lehmann I, Mobasheri A. Suppression de NF-kappa B activation par la curcumine conduit à l’inhibition de l’expression de la cyclo-oxygénase-2 et de la matrice métalloprotéinase-9 dans les chondrocytes articulaires humains: Implications pour le traitement de l’arthrose Biochem Pharmacol 2007 1 peut:.. 73 ??(9) :1434-45.
  • 22. Mathy-Hartert M, Jacquemond-Collet I, Priem F, Sanchez C, C Lambert, Henrotin Y. curcumine inhibe les médiateurs pro-inflammatoires et métalloprotéinase-3 par les chondrocytes production Inflamm Résolution 2009 CME; 58 (12):.. 899 -908.
  • 23. Belcaro G, Cesarone MR, Dugall M, et al. L’efficacité et la sécurité des Meriva (R), un complexe de curcumine-phosphatidylcholine, lors de l’administration prolongée chez les patients souffrant d’arthrose Altern Med Rev dec 2010;. 15 (4) :337-44.
  • 24. Weisberg SP, Leibel R, Tortoriello DV. Curcumin améliore de manière significative l’inflammation et le diabète à l’obésité associée à des modèles murins de diabésité. Endocrinologie. JUIL 2008; 149 (7) :3549-58.
  • 25. Rahme E, Bernatsky S. AINS et risque de saignement gastro-intestinal inférieur Lancet 2010 Jul 17;.. 376 (9736) :146-8.
  • 26. Stéroïdes Catley M. dissociées. Scientifique Journal mondiale. MAR 2007 30; 7:421-30.
  • . 27 Diaz-Borjón A. Directives pour l’utilisation de médicaments antirhumatismaux classiques et les nouveaux modificateurs de la maladie chez les patients âgés atteints de polyarthrite rhumatoïde drogues vieillissement 2009;.. 26 (4) :273-93.
  • Agarwal SK 28.. Les agents biologiques dans la polyarthrite rhumatoïde: une mise à jour pour les professionnels de soins gérés J Manag soins Pharm 2011 Nov-Dec; 17 (9 Suppl B):.. S14-8.
  • 29. Boyce EG, Halilovic J, Stan-Ugbene O. Golimumab: Examen de l’efficacité et la tolérance d’un inhibiteur du facteur alpha de nécrose tumorale récemment approuvé Clin Ther sep 2010; 32 (10) :1681-703…
  • 30. Nam JL, Winthrop KL, van Vollenhoven RF, et al. Les données actuelles de la gestion de la polyarthrite rhumatoïde avec biologiques antirhumatismaux modificateurs de la maladie: une revue systématique de la littérature informer les recommandations de l’EULAR pour la prise en charge de la PR Ann Rheum Dis 2010 Jun; 69 (6) :976-86…
  • 31. Juge Singh, Beg S, Lopez-Olivo MA. Tocilizumab dans la polyarthrite rhumatoïde: une revue systématique Cochrane J Rheumatol 2011 Jan; 38 (1) :10-20…
  • 32. Swanson CD, Akama-Garren EH, Stein EA, et al. L’inhibition de facteur de croissance épidermique de la tyrosine kinase de récepteur améliore l’arthrite induite par le collagène J Immunol 1 avril 2012;.. 188 (7) :3513-21.
  • 33 Dziedziejko V, Kurzawski M, Safranow K, Chlubek D, Pawlik A. L’effet de ESR1 et ESR2 polymorphismes du gène sur le résultat du traitement de la polyarthrite rhumatoïde par le léflunomide pharmacogénomique 2011 Jan;… 12 (1) :41-7.
  • 34. Hattori Y, Suzuki K, S Hattori, K. Kasai Metformine inhibe l’activation induite par le facteur nucléaire-kappaB de cytokine activée par l’AMP par l’intermédiaire d’une activation de la protéine kinase dans les cellules endothéliales vasculaires. Hypertension. 2006 Juin, 47 (6) :1183-8.
  • 35. Hamdy NA. Le denosumab: inhibition de RANKL dans la gestion de la perte osseuse drogues Aujourd’hui (Barc).. 2008 Jan; 44 (1) :7-21.
  • 36. Myasoedova E, Crowson CS, Kremers HM, Therneau TM, Gabriel SE. Est l’incidence de la polyarthrite rhumatoïde augmente: les résultats du comté d’Olmsted, Minnesota, 1955-2007 Arthritis Rheum 2010 Jun; 62 (6) :1576-82?…
  • 37 Disponible à l’adresse:. http://www.cdc.gov/arthritis/basics/rheumatoid.htm . Consulté le 23 Mars 2012.
  • 38. Goldring Mo, Otero M. inflammation dans l’arthrose Curr Opin Rheumatol 2011 Sep;.. 23 (5) :471-8.
  • 39 Leray V, Freuchet B, Le Bloc’h J, je Jeusette, Torre C, Nguyen P. Effet d’agrumes en polyphénols et la curcumine complété alimentation sur l’état inflammatoire chez les chats obèses Br J Nutr oct 2011;… 106 Suppl 1 : S198-201.
  • 40. Lin JK, Pan MH, Lin-Shiau SY. Des études récentes sur les fonctions biotiques et biotransformations de la curcumine Biofactors 2000;.. 13 (1-4) :153-8.
  • 41. Cheng AL, Hsu CH, Lin JK, et al. Phase I d’essai clinique de la curcumine, un agent chimio-prévention, chez les patients présentant des lésions à haut risque ou pré-malignes Anticancer Res 2001 Jul-de août;. 21. (4B) :2895-900.
  • 42. Sharma RA, McLelland RH, Colline KA, et al. Pharmacodynamiques et étude de pharmacocinétique de Curcuma orale extraire chez les patients atteints de cancer colorectal Clin Cancer Res 2001 juillet;.. 7 (7) :1894-1900.
  • 43 Everett PC, le juge Meyers, Makkinje A, Rabbi M, évaluation préclinique A. Lerner de la curcumine comme traitement potentiel pour la LLC-B Am J Hematol 2007 Jan;… 82 (1) :23-30.
  • 44. Bayet-Robert M, Kwiatkowski F, Leheurteur M, et al. Phase I à doses essai d’escalade de docetaxel plus curcumine chez les patients atteints de cancer avancé et métastatique Cancer Biol Ther 2010 Jan;.. 9 (1) :8-14.
  • 45. Dhillon N, Aggarwal BB, Newman RA, et al. Essai de phase II de la curcumine chez les patients atteints de cancer du pancréas avancé Clin Res Cancer JUIL 2008 15;.. 14 (14) :4491-9.
  • 46. ??Epelbaum R, Schaffer M, Vizel B, Badmaiev V, Bar-Sela G. curcumine et gemcitabine chez des patients atteints de cancer avancé du pancréas Cancer Nutr 2010;.. 62 (8) :1137-41.
  • 47. Ide H, Tokiwa S, Sakamaki K, et al. Effets inhibiteurs combinés des isoflavones de soja et la curcumine sur la production de l’antigène spécifique de la prostate Prostate 2010 Jul 1;.. 70 (10) :1127-33.
  • 48. Kanai M, K Yoshimura, Asada M, et al. Une phase I / II de chimiothérapie à base de gemcitabine-plus curcumine pour les patients atteints de cancer du pancréas gemcitabine résistant Cancer Chemother Pharmacol 2011 Jul;.. 68 (1) :157-64.
  • 49. Sharma RA, Euden SA, Platton SL, et al. Phase I des essais cliniques de la curcumine par voie orale: les biomarqueurs de l’activité systémique et le respect Clin Cancer Res 2004 15 PTOM; 10 (20) :6847-54…
  • 50. Biswas J, Sinha D, S Mukherjee, Roy S, M Siddiqi, Roy M. curcumine protège des dommages de l’ADN dans une population de l’arsenic exposés chroniquement du Bengale occidental Hum Exp Toxicol 2010 Jun;.. 29 (6) :513-24 .
  • 51. Garcea G, Berry DP, Jones DJ, et al. La consommation de la putative chimiopréventif curcumine de l’agent par les patients atteints de cancer: évaluation des niveaux de curcumine dans le rectum et leurs conséquences pharmacodynamiques Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 2005 Jan; 14 (1) :120-5…
  • 52. Holt PR, Katz S, la thérapie Kirshoff R. curcumine dans la maladie inflammatoire de l’intestin:.. Une étude pilote Dig Dis Sci nov 2005; 50 (11) :2191-3.
  • 53. Dominiak K, J McKinney, Heilbrun LK, Sarkar FH. Besoin critique pour les essais cliniques: un exemple de procès d’intervention pilote humain d’un mélange d’agents naturels de protection lymphocytes contre le TNF-alpha induite par l’activation de NF-kappa B Pharm Res 2010 Jun; 27 (6) :1061-5…
  • 54. Il ZY, Shi CB, Wen H, Li FL, BL Wang, Wang J. régulation positive de l’expression de p53 chez les patients atteints de cancer colorectal par l’administration de la curcumine Cancer Invest 2011 Mar;.. 29 (3) :208-13.
  • 55. Yu J, Zhou X, X Il, Dai M, Zhang Q. curcumine induit l’apoptose impliquant bax/bcl-2 dans les cellules SMMC-7721 hépatome humain Asie Pac J Cancer Prev 2011;.. 12 (8) :1925-9 .
  • 56. Yan G, Graham K, Lanza-Jacoby S. curcumine améliore les effets anticancéreux de trichostatin un dans les cellules cancéreuses du sein. Mol Carcinog. 2012 janv. 30.
  • 57. Singh P, Sarkar S, S Umar, Rengifo-Cam W, Singh AP, bois TG. Facteurs de croissance analogues à l’insuline sont plus efficaces que progastrine à inverser les effets pro-apoptotiques de la curcumine: rôle essentiel de Am J Physiol p38MAPK Gastrointest Liver Physiol 2010 Avr; 298 (4):.. G551-62.
  • 58. Shehzad A, S Khan, cibles moléculaires Sup Lee Y. curcumine dans l’obésité et les cancers liés à l’obésité avenir Oncol 2012 février;.. 8 (2) :179-90.
  • 59. Wilken R, Veena MS, Wang Mo, Srivatsan ES. La curcumine: Un examen des propriétés anti-cancer et activité thérapeutique dans la tête et le cou carcinome spinocellulaire Cancer Mol 2011; 10:12…
  • 60. Carroll RE, Benya RV, Turgeon DK, et al. Phase IIa d’essais cliniques de la curcumine pour la prévention de la néoplasie colorectale Cancer Prev Res (Phila) 2011 Mar;.. 4 (3) :354-64.
  • 61. Cruz-Correa M, Shoskes DA, Sanchez P, et al. Le traitement combiné avec la curcumine et la quercétine des adénomes dans la polypose adénomateuse familiale Clin Gastroenterol Hepatol 2006 août;.. 4 (8) :1035-8.

One thought on “La curcumine anti-inflammatoire systémique

  1. Ola! Minha esposa tem artrose no ombro. Qual dosagem de « curcumina » pode ser dado a ela, quando feita em farmácia de manipulação?
    Att
    Luiz.

Comments are closed.