La curcumine 10 découvertes santé majeures

10 avantages pour la santé du curcuma et de la curcumine

 

Curcumin-Plante

La curcumine du curcuma peut être le complément nutritionnel le plus efficace dans l’existence pour le maintien d’une pleine santé

De nombreuses études de haute qualité montre qu’il y a des avantages majeurs pour notre corps et notre cerveau, à consommer régulièrement des curcuminoïdes issus du curcuma.

 

 

Voici les 10 principaux avantages de santé fondés sur des données probantes des études faites sur le curcuma.

1. Curcuma contient des composés bio-actifs ayant des propriétés médicinales puissantes.

Le curcuma est l’épice qui donne au curry sa couleur jaune, un pigment naturel. Il a été utilisé en Inde depuis des milliers d’années en tant qu’ épice et herbe médicinale.

Récemment, la science a commencé à sauvegarder les enseignements de la tradition orale des Indiens. Ceux ci connaissent et utilise le curcuma depuis longtemps … le fait est que cette utilisation unique sur une telle période de temps laissait vraiment penser que cette plante devait contenir des composés ayant des propriétés médicinales importantes ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3633300/ ).

Ces composés sont appelés curcuminoïdes, dont le plus important est la curcumine .

La curcumine est le principal ingrédient actif dans le curcuma. Il a des effets anti-inflammatoires puissants et est un anti-oxydant surpuissant car à contrario des autres anti oxydant se détériorant au contact de l’air, le curcuma en est protégé.

Toutefois, la proportion de curcumine dans le tubercule de curcuma n’est pas très élevé … c’est autour de 3% du poids total. ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17044766 ).

La plupart des études sur cette plante utilisent la curcumine, avec des doses dépassant généralement 1 gramme par jour. Il serait très difficile d’atteindre ces niveaux en utilisant seulement l’épice curcuma dans vos aliments ou en cuisant des tubercules !

Par conséquent, si vous voulez faire l’expérience de ses bienfaits, alors vous devez prendre un extrait qui contient d’importantes quantités de curcumine.

Malheureusement, la curcumine est mal absorbé dans la circulation sanguine par la barrière intestinale. Le fait aussi de l’observation des indiens qui ajoutent du poivre noir dans leur alimentation, a permis de constater une association unique entre la curcumine et la pipérine (poivre noir) … une substance naturelle qui augmente l’absorption de la curcumine de 2000% par l’organisme. ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9619120 ).

Certains amis indiens ont confié préférer avaler quelques grains de poivre entiers avec leur repas largement épicé de curcuma séché et mis en poudre optimisant l’absorption de la curcumine.

Il a été découvert depuis longtemps que la curcumine est également soluble dans la graisse, de sorte qu’il peut être une bonne idée de l’associer avec un repas gras.

En Résumé : Le curcuma est riche en curcumine, une substance aux propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes puissantes. La plupart des études ont utilisé des extraits de curcuma qui sont normalisés pour inclure de plus grandes quantités de curcumine.

.
2. Curcumine est un composé anti-inflammatoire naturel

 

Turmeric-curcumine

L’inflammation est extrêmement importante à contrôler pour notre santé. Dans cette optique la curcumine aide le corps à combattre les envahisseurs étrangers et a un rôle dans la réparation des dommages. En éliminant l’inflammation, les agents pathogènes tels que les bactéries ne peuvent pas facilement s’installer dans notre corps et au final nous tuer.

Si à court terme inflammation aiguë peut être bénéfique par le coup de fouet qu’elle donne à l’organisme. En général et si l’inflammation s’installe dans la durée, cela peut devenir un problème majeur en devenant chronique à long terme et endommager les tissus de l’organisme de manière irréversible.

L’inflammation joue un rôle majeur dans presque tout. Les maladies chroniques inflammatoires, cela comprend les maladies cardiaques, le cancer, le syndrome métabolique, la maladie d’Alzheimer et divers troubles dégénératifs ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12490960 , http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12490959 , http://www.jci.org/articles/view/57132 ).

Par conséquent, tout ce qui peut aider à lutter contre l’inflammation chronique est d’une importance potentielle dans la prévention et même le traitement de ces maladies.

Il s’avère que la curcumine est fortement anti-inflammatoire, si puissante qu’elle correspond à l’efficacité de certains médicaments anti-inflammatoires ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19594223 ).

La curcumine vise en fait de multiples étapes de la voie inflammatoire, à l’échelle moléculaire. Curcumine et NF-kB : La curcumine est une molécule qui se déplace dans le noyau des cellules et cible les gènes liés à l’inflammation. Le NF-kB est censée jouer un rôle majeur dans de nombreuses maladies chroniques ( http://www.jbc.org/content/270/42/24995.full , http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17885582 ).

Sans entrer dans les détails sanglants (une inflammation extrêmement compliquée), la clé ici est que la curcumine est une substance bio-active qui combat l’inflammation au niveau moléculaire donc un moyen de prévention incomparable envers toutes sortes d’inflammation, et ensuite dans l’accompagnement de médication pour des cas extrêmes et graves. ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12676044 , http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0304383501006553 , http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1357272508002550 ).

Dans plusieurs études, sa puissance est comparée favorablement aux médicaments anti-inflammatoires … et sans les effets secondaires!! ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10404539 , http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15489888 ).

En résumé : L’inflammation chronique est connu pour être un contributeur à de nombreuses maladies communes occidentales. La curcumine peut inhiber de nombreuses molécules connues pour jouer un rôle majeur dans l’inflammation.

.

3. Curcuma augmente considérablement la capacité antioxydante de notre corps.

Le dommage oxydatif est considéré comme l’un des mécanismes à l’origine de nombreuses maladies et de vieillissement accéléré.

Il s’agit des radicaux libres , des molécules hautement réactives avec des électrons non appariés. Les radicaux libres ont tendance à réagir à des substances biologiques importantes, telles que les acides gras, les protéines ou l’ADN.

La principale raison pour laquelle les antioxydants sont si bénéfiques, est qu’ils protègent notre organisme contre les radicaux libres.

La curcumine se trouve être un antioxydant puissant qui peut neutraliser les radicaux libres en raison de sa structure chimique ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17569207 , http://pubs.acs.org/doi/pdf/10.1021/ol000173t ).

Et ce n’est pas tout, la curcumine stimule également l’activité des enzymes anti-oxydantes propres de l’organisme ( http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/jat.1517/abstract , http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/02772248.2013.829061#.UyAZAfl_t8E , http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15650394 ).

De cette façon, la curcumine offre un double coup porté contre les radicaux libres. La curcumine bloque directement les cellules néfastes et stimule les propres mécanismes antioxydantes de l’organisme.

En résuma : la curcumine a de puissants effets antioxydants. Elle neutralise les radicaux libres, puis permet une auto-stimulation de notre organisme.

.
4. La Curcumine stimule le facteur neurotrophique dérivé du cerveau, lié à l’amélioration de la fonction du cerveau et un risque plus faible de maladies du cerveau

cancerOn croyait que les neurones n’étaient pas capables de se diviser et de se multiplier après la petite enfance. Or, on sait maintenant que cela se produit. Les neurones sont capables de former de nouvelles connexions, mais dans certaines zones du cerveau, ils peuvent également se multiplier et augmenter en nombre.

L’une des principales causes de ce processus est appelé « Brain-Derived Neurotrophic Factor » (BDNF), qui est un type d’hormone de croissance qui s’active dans le cerveau ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2504526/ ).

De nombreux troubles cérébraux communs ont été liés à une diminution des taux de cette hormone. Cela inclut la dépression et la maladie d’Alzheimer ( http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0006322303001811 , http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/0896627391902733 ).

Fait intéressant, la curcumine peut augmenter les niveaux de BDNF de cerveau. Le facteur neurotrophique issu du cerveau, Brain-Derived Neurotrophic Factor, aussi connu sous le nom de BDNF, est une protéine qui chez les humains est codée par le gène BDNF2,3. Le BDNF est un membre de la famille des neurotrophines qui sont des facteurs de croissance qui sont proches du Nerve Growth Factor (NGF). On trouve les facteurs neurotrophiques dans le cerveau et dans le système nerveux périphérique. ( http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0006899306027144 , http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0166432812006997 ).

En faisant cela, la curcumine peut être efficace pour retarder, voire annuler, de nombreuses maladies du cerveau et diminutions physiologiques liées à l’âge dans la fonction cérébrale ( http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0031211 ).

Il y a aussi la possibilité que cela aide à améliorer la mémoire et rendre plus intelligent par une augmentation aidée des connections entre les neurones. Fait en ce sens un compte tenu de ses effets sur les niveaux de BDNF est intéressante, mais doit être testé sur l’humains sous contrôle ( http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs10522-013-9422-y ).

En résumé : La curcumine booste les niveaux de l’hormone du cerveau « BDNF », qui augmente la croissance de nouveaux neurones et combat différents processus dégénératifs dans le cerveau.

.
5. La Curcumine induit diverses améliorations qui devraient réduire votre risque de maladie cardiaque

coeurLes maladies cardiaques sont la première cause de mortalité dans le monde ( http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs310/en/ ).

Il s’avère que les maladies cardiaques sont incroyablement compliquées et il y a plusieurs choses qui y contribuent. La curcumine peut aider à renverser de nombreuses étapes dans le processus de la maladie de coeur ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19233493 ).

Peut-être le principal avantage de la curcumine quand il s’agit d’une maladie cardiaque, améliore la fonction de l’endothélium, qui est la paroi des vaisseaux sanguins. Il est bien connu que la dysfonction endothéliale est un facteur majeur de maladie cardiaque et implique une incapacité de l’endothélium à réguler la pression artérielle, la coagulation du sang et de divers autres facteurs ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10543305 ).

Plusieurs études suggèrent que la curcumine conduit à des améliorations de la fonction endothéliale. Une étude montre que c’est aussi efficace que faire de l’exercice, une autre étude montre que la curcumine fonctionne aussi bien que le médicament atorvastatine ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23146777 , http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18588355 ).

En outre, la curcumine réduit également l’inflammation et l’oxydation (tel que vu ci-dessus), qui sont également importants dans les maladies cardiaques.

Dans une étude, 121 patients qui subissaient une chirurgie de pontage de l’artère coronaire ont été randomisés pour recevoir soit un placebo ou 4 grammes de curcumine par jour, quelques jours avant et après la chirurgie.

Le groupe ayant reçu de la curcumine avait un taux de 65% de diminution du risque de crise cardiaque à l’hôpital ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22481014 ).

En résumé : la curcumine a des effets bénéfiques sur plusieurs facteurs connus pour jouer un rôle dans les maladies cardiaques. la curcumine du curcuma améliore la fonction de l’endothélium et est un agent anti-oxydant et anti-inflammatoire puissante.

.
6. La curcumine du Curcuma peut aider à prévenir (et peut-être même à traiter ) les Cancers.

Le cancer est une terrible maladie, caractérisée par une croissance incontrôlée des cellules.

cerveau2Il y a beaucoup de différentes formes de cancers, mais ils ont plusieurs points communs, dont certains semblent être sensible à la curcumine ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12680238 ).

Les chercheurs ont signalé la curcumine comme une plante bénéfique dans le traitement du cancer. Elle peut affecter la croissance du cancer, le développement et la propagation au niveau moléculaire ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18462866 ).

Des études ont montré que la curcumine peut réduire l’angiogenèse (croissance de nouveaux vaisseaux sanguins dans les tumeurs), métastase (propagation du cancer), ainsi que de contribuer à la mort des cellules cancéreuses (apoptose) ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2758121/ ).

De multiples études ont montré que la curcumine peut réduire la croissance des cellules cancéreuses en laboratoire et inhiber la croissance des tumeurs chez les animaux. ( http://cancerres.aacrjournals.org/content/59/3/597.short , http://www.eurekaselect.com/70722/article ).

Que la curcumine à haute dose (de préférence avec un activateur d’absorption comme le poivre) peut aider à traiter le cancer chez les humains n’en est qu’à ses débuts. Cependant, il existe des preuves que cela peut aider à prévenir le développement du cancer en premier lieu, en particulier les cancers de l’appareil digestif (comme le cancer colorectal).

Dans une étude 44 hommes présentant des lésions dans le côlon qui se deviennent parfois cancéreuse, 4 grammes de curcumine par jour pendant 30 jours réduisait le nombre de lésions de 40% ( http://cancerpreventionresearch.aacrjournals.org/content/4/3/354.long ).

La curcumine peut être utilisée avec un traitement conventionnel du cancer en parallèle. Il est trop tôt pour le dire avec certitude, mais il semble prometteur et cela est intensivement étudié pendant que vous lisez ces lignes.

En résumé : La curcumine conduit à plusieurs changements au niveau moléculaire qui peuvent aider à prévenir et peut-être traiter le cancer en général.

.
7. La Curcumine peut être utile dans la prévention et le traitement de la maladie d’Alzheimer

meningiteLa maladie d’Alzheimer est la maladie neurodégénérative la plus fréquente dans le monde et la principale cause de démence. Malheureusement, il n’y a pas de bon traitement de disponible pour la maladie d’Alzheimer à ce jour.

Par conséquent, en l’empêchant de se développer en premier lieu est de la plus haute importance grâce à la curcumine. Il peut y avoir de bonnes nouvelles à l’horizon, car la curcumine a été démontré capable de traverser la barrière sang-cerveau ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2781139/ ).

Il est connu que l’inflammation et les dommages oxydatifs jouent un rôle dans la maladie d’Alzheimer. Comme nous le savons, la curcumine a des effets bénéfiques sur les deux ( http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1755-5949.2010.00147.x/full ).

Un élément clé de la maladie d’Alzheimer est une accumulation de protéines appelées plaques amyloïdes. Des études montrent que la curcumine peut aider à éliminer ces plaques ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16988474 ).

La curcumine peut vraiment ralentir ou même inverser la progression de la maladie d’Alzheimer et doit être étudiée correctement ( http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1755-5949.2010.00147.x/full ).

En résumé : La curcumine peut traverser la barrière hémato-encéphalique et a été démontré conduire à diverses améliorations dans le processus pathologique de la maladie d’Alzheimer.

.
8. Des Patients atteints d’arthrite répondent très bien à la curcumine en supplémentation.

happy-older-woman.shutterstock_72572299L’arthrite est un problème commun dans les pays occidentaux. Il en existe plusieurs types différents, mais la plupart comportent une sorte d’inflammation dans les articulations. Étant donné que la curcumine est un puissant anti-inflammatoire, il est logique que cela puisse aider à traiter l’arthrite. Plusieurs études montrent que cela est vrai.

Dans une étude de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, la curcumine est plus efficace que le médicament anti-inflammatoire ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22407780 ).

Beaucoup d’autres études ont examiné les effets de la curcumine sur l’arthrite et noté des améliorations dans divers symptômes ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20657536 , http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7390600 ).

En résumé : L’arthrite est une maladie fréquente caractérisée par une inflammation des articulations. De nombreuses études montrent que la curcumine peut aider à traiter les symptômes de l’arthrite et dans certains cas est plus efficaces que les médicaments anti-inflammatoires.

.
9. Des études montrent que la curcumine a des avantages incroyables contre la dépression

diagnostic-alzheimer1La curcumine a révélé une certaine promesse prévisible dans le traitement de la dépression.

Dans un essai contrôlé, 60 patients ont été randomisés en trois groupes ( http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23832433 ).

Un groupe a pris du prozac, un autre groupe a pris un gramme de curcumine et le troisième groupe a pris deux prozac et la curcumine. Après 6 semaines, la curcumine a conduit à des améliorations qui étaient semblables au prozac sans les effets indésirables du médicament. Le groupe qui a pris deux prozac et la curcumine se classant en tête.

Selon cette (petite) étude, la curcumine est aussi efficace comme antidépresseur.

La dépression est également liée à des niveaux réduits de « brain-derived » facteur neurotrophique – un hippocampe rétrécit, une région du cerveau jouant un rôle dans l’apprentissage et la mémoire.

La curcumine augmente les niveaux BNDF, pouvant potentiellement renverser certains de ces changements ( http://www.hindawi.com/journals/tswj/2009/624894/abs/ ).

Il existe également des preuves que la curcumine peut stimuler les neurotransmetteurs du cerveau comme la sérotonine et la dopamine ( http://link.springer.com/article/10.1007/s00213-008-1300-y , http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0014299905006230 ).

En résumé : Une étude chez 60 patients déprimés ont montré que la curcumine était aussi efficace que le Prozac pour soulager les symptômes de la dépression.

.
10. La Curcumine peut aider à retarder le vieillissement et lutter contre les maladies chroniques liées au vieillissement.

Si la curcumine peut vraiment aider à prévenir les maladies cardiaques, le cancer et la maladie d’Alzheimer … que cela aurait des avantages évidents pour la longévité, il serait évidemment dommage de se priver de ce bienfait naturel incomparable.

Pour cette raison, la curcumine est devenu très populaire comme supplément anti-vieillissement ( http://www.immunityageing.com/content/7/1/1 ).

Etant donné que l’oxydation et de l’inflammation sont soupçonnés de jouer un rôle dans le vieillissement, la curcumine peut avoir des effets qui vont bien au-delà de la prévention de la maladie ( http://www.ingentaconnect.com/content/ben/cpd/2010/00000016/00000007/art00019 ).

.
11. Autre chose?

Si vous voulez un supplément riche en curcumine, respectant des normes très élevée en concentration, n’hésitez pas à nous interroger via la page contact du site.

 

banniere_curcum

One thought on “La curcumine 10 découvertes santé majeures

  1. Pingback: La thérapie génique et la curcumine | Curcumine & Curcuma SantéCurcumine & Curcuma Santé

Comments are closed.