Curcuma santé, un traitement naturel contre le cancer?

Curcumine du curcuma santé, un traitement naturel contre le cancer?

La curcumine du curcuma santé en question

curcumine_turmeric

 

 

« Tout cancer est affecté par la curcumine » (MD Anderson Cancer Center, Texas)

 

MDAnderson

La curcumine a de nombreux fans dans la lutte pour vaincre le cancer selon les dire du MD Anderson Cancer Center, – UCLA, de l’École de médecine Emory et Tufts pour ne citer que l’un des quatre « Cancer Centers » les plus importants des Etats Unis.

Pourquoi? Car la curcumine est un antioxydant des plus puissant qui est aussi anti-viral et anti-bactérien; de plus il semble avoir un grand potentiel pour lutter contre le cancer, en particulier le cancer colorectal.
Toutes les personnes qui suivent un programme anti-cancer ou s’en prévenir devraient réfléchir sérieusement à la curcumine et ses actifs.

L’action anti-cancer de la curcumine du curcuma santé:

* Il est important de savoir que l’actif de l’épice peut arrêter l’action de l’enzyme COX-2 connu pour produire une action négative, provoquant l’inflammation des enzymes localisés (eicosanoïdes). Cette inflammation est un précurseur connu du cancer.

* La curcumine a également été démontré qu’elle inhibe les facteurs de croissance épithéliales vasculaires . Chaque tumeur a besoin d’un approvisionnement en sang – pour sa croissance, un facteur déterminant dans sa construction et évolution, mais la curcumine semble les arrêter.

* La curcumine a été démontré être un suppresseur clé du gène engendrant la tumeur.

* La curcumine a prouvé inhiber les métastases.

* La curcumine a montré pouvoir tuer les cellules cancéreuses (cellules de lymphome B) .

* La curcumine empêche la repousse des cellules souches du cancer qui sont au cœur de nombreuses tumeurs.

Plus de recherches sont lancées chaque mois!

Par exemple, dans la revue ‘Gènes et Nutrition’ (2011, 6 (2) de 93 à 108) toute la question à propos de ‘l’Épigénétique’ a été exposé. Il expose que vos gènes contrôlés et liés à un problème génétique inflammatoire signifiait que vous seriez d’une certaine manière ‘un bon terrain’ pour le cancer. Cette théorie a été réfutée et remplacé par un autre qui montre que les gènes sont juste une partie de votre plan génétique; ces plans sont contrôlés, activés ou réprimés par l’environnement local.

Donc les hormones peuvent affecter leur action, comme aussi des composés naturels, les aliments..etc.. Et la curcumine semble affecter l’expression des gènes d’une manière significative.

Un exemple de cette modification de « signal » est venu par la recherche de l’ Université Ludwig-Maximilian à Munich, en Allemagne en 2012 qui a montré que la curcumine peut inhiber la formation de métastases à la fois de la prostate et du cancer du sein. Les deux cancers se propagent dans tout le corps à travers la libération de messagers chimiques, les cytokines pro-inflammatoires et CXCL1 CXCL2, mais la curcumine modifie l’expression de ces deux protéines nuisibles.

Ensuite, Cheryl Myers (chef de Affaires scientifiques et de l’éducation pour EuroPharma Inc.) se réfère à la curcumine comme’L’anti-cancer naturel’ et avec raison note son succès à arrêter la formation du cancer, la réplication et la propagation des cellules néfastes. Les études montrent également que la curcumine augmente l’activité de certains médicaments anti-cancéreux (d’où une addition avantageuse à un traitement en cours), tout en protégeant les cellules et les organes sains (leur apportant force et protection contre la destruction chimiothérapique). La curcumine a été prouvé réduire l’inflammation systémique et le stress oxydatif.

Les chercheurs du Département des sciences naturelles à l’Université de Middlesex ont montré que la curcumine peut induire la mort des cellules cancéreuses (apoptose) et arrêter la propagation des cellules cancéreuses malignes. Leur rapport (en oncologie) était pour le traitement de tumeurs cérébrales.

Dr S. Kim Jeune leader d’une équipe de l’Institut national du cancer en Amérique a montré que la curcumine est l’un des composés naturels qui pourraient empêcher les cellules souches du cancer de se reformer et de repousser pour former la tumeur cancéreuse. Sa conclusion a même suggéré à ses patients d’user de compléments en curcuminoïdes!

L’Université du Missouri a montré que la curcumine peut contrer les effets dangereux de la HRT et son lien avec la cause du cancer du sein. « Les résultats de l’étude montrent que les femmes pourraient prendre de la curcumine pour se protéger contre le développement des tumeurs venant souvent des progestatifs», a déclaré le chercheur principal. Un progestatif de synthèse augmente le VEGF, une protéine qui aide l’alimentation en sang vers les tumeurs en développement. La curcumine inhibe le VEGF et réduit le risque de développement du cancer du sein.

Les plus grands fans semblent résider au MD Anderson Cancer Center au Texas . Le centre émet cette note en Avril 2011 :

Professeur Bharat Aggarwal au « MD Anderson Département Therapeutics » a mené un certain nombre d’études, par exemple montrant que chez les patients atteints du cancer du pancréas et n’ayant pas subit de chimiothérapie, la réduction de la taille de leur tumeur a été constatée parfois à plus de 70%. Il croit fermement que la curcumine est efficace contre plusieurs types de cancer, car elle supprime l’angiogenèse (la croissance des vaisseaux essentiels à l’alimentation en sang vers la tumeur).

En effet, il va plus loin: « Aucun cancer, à ma connaissance, ne reste sans être affecté par la curcumine, » dit Aggarwal.  » La curcumine à juste raison est si efficace contre le cancer, qu’elle n’agit pas seulement sur une seule cible ou voie de signalisation cellulaire, mais des dizaines de cibles impliquées dans le cancer simultanément ».

Il a également été démontré que les curcuminoïdes ont un fort effet synergique contre le cancer avec du resvératrol, et aussi avec l’EGCG du thé vert.

 

Prendre un supplément de curcumine, est-ce utile si je n’ai rien ?

Les suppléments de curcumine fournissent des curcuminoïdes extraits du curcuma il doivent être concentré et titrés à 95% de curcuminoïdes pour être efficients, et dans de bonnes quantités, mais la curcumine est difficile est difficile à absorber. L’absorption peut être aidé par la pipérine, la bromélaïne d’ananas ou le gingembre afin de franchir la barrière gastro-intestinale.

Selon l’American Cancer Society, l’absorption de la curcumine peut être améliorée en mélangeant le supplément avec une cuillerée à café d’huile d’olive (colza, noix coco..) et saupoudrer du poivre noir. Attention: Ne renverser sur votre peau ou les vêtements – cela tache!

Alors la curcumine est-elle un remède contre le cancer? Non, bien sûr que non en l’état actuel des validations des instances médicales d’autorité. Ce qui est passionnant et exprimé par les experts dans les centres de cancer en Amérique en l’état actuel des expérience abouties, est qu’il peut jouer un rôle contre plusieurs des étapes menant au cancer qui se passe en plusieurs étapes. Par contre, comme tel, il semblerait stupide de l’ignorer dans le cadre d’un programme de traitement du cancer intégratif ou holistique.

Si vous avez déjà envisagé d’entreprendre une supplémentation à base de curcumine, veillez à vous informer bien avant que de vous jeter sur le premier magasin venu ou du moins prenez garde des prix trop bas pour offrir une concentration efficace, et encore moins venant de poudre de curcuma culinaire !!

Vers quelle curcumine m’orienter ?

La curcumine est l’ingrédient actif de l’épice « curcuma » entrant dans la composition du curry indien ou d’Asie. La curcumine est le curcuminoïde principale extraite du tubercule de curcuma. Les curcuminoïdes sont des polyphénols. La poudre de curcuma est obtenue de la racine de la plante appelée Curcuma Longa, qui est un membre de la famille du gingembre et l’on trouve dans toute l’Asie du Sud, et à l’état sauvage dans l’Himalaya.

D’un jaune vif à brun, cette épice a été utilisé, comme beaucoup d’épices et piments d’Asie, pour hausser le goût des viandes et des poissons. Comme beaucoup d’épices, elle a également un rôle nécessaire et fonctionnel, c’est un nettoyant, bactéricide pour l’estomac, protecteur contre les aliments contaminés!

 

Bienfaits de la curcumine

 

Une activité à large spectre

La curcumine a attiré l’attention d’un grand nombre de personne par les rapports de recherche sur sa capacité à prévenir la maladie d’Alzheimer, en bloquant un certain peptide. Les doses thérapeutiques semblent en mesure d’empêcher, et aussi inverser, les premiers stades de la maladie. Des essais cliniques pour toutes sortes de maladies de la fibrose kystique à la réduction des risques dans les cancers de l’estomac et le cancer colorectal ont abouti à des conclusions positives fantastiques.

La curcumine est le composé le plus sujet à recherches en médecine! Et les nouvelles recherches viennent épaissir rapidement une base d’information mondiale déjà très riche.

La curcumine extraite du curcuma a été utilisé dans la médecine ayurvédique depuis des milliers d’années comme un nettoyant pour le corps en général pour des populations qui ne connaissent pas ou depuis peu le mot cancer!

Il semble fonctionner à un certain nombre de niveaux:

1. La curcumine peut inhiber l’action des bactéries indésirables dans l’estomac et l’intestin:

Par exemple , l’Université des chercheurs de Chicago ont montré qu’il inhibe l’Helicobacter pylori , une bactérie connue pour être responsable d’ulcères de l’estomac et de certains cancers de l’estomac. En médecine ayurvédique, la curcumine a été utilisé en cataplasme pour cette même raison, tuer les bactéries indésirables.

2. Il s’agit d’un anti-inflammatoire au pouvoir significatif:

L’acide arachidonique est un précurseur et stimulateur de la production de mauvaix eicosancides (manque dangereux d’oméga-3 et en vitamine D) et donc de l’inflammation, qui est lui-même un précurseur de certains cancers. La curcumine a prouvé inhiber plusieurs des enzymes pré-inflammatoires (par exemple COX-2 et iNOS) in vitro et in vivo. Des recherche au Japon suggère qu’il fonctionne de la même manière que le salicylin. (Ii)

3. Il augmente les niveaux de glutathion cellulaire cruciaux:

Le glutathion est un antioxydant intracellulaire essentiel, qui la cellule à maintenir ses niveaux d’oxygène corrects et à combattre les effets des hormones de stress. La recherche a montré que la curcumine peut empêcher l’action d’une enzyme qui limite la production de glutathion.

4. Un puissant antioxydant, mais pas seulement..!

La curcumine extraite du curcuma a montré être un antioxydant plus puissant que l’ail, les oméga 3 et nombre d’autre dit un chercheur allemand. (Iii)

5. La curcumine peut aider à prévenir les dommages au foie

En 2010 le centre de recherche de St Louis a montré que la curcumine peut désactiver une protéine appelée leptine, cette leptine provoque des dommages au foie. La curcumine a également montré pour être capable de détoxifier le foie, même des métaux lourds. Ainsi curcumine peut être une aide pour maintenir le foie en bonne santé pendant les traitements du cancer lors de chimiothérapie. (Vii)

6. La curcumine peut prévenir et même ‘traiter’ le cancer:

Comme nous l’avons exposé ci-dessus, la curcumine peut supprimer l’initiation de la tumeur, la propagation, l’évolution et la métastase. Des recherches approfondies au cours des 50 dernières années a indiqué qu’elle peut prévenir et traiter le cancer. Le potentiel anti-cancer provient de sa capacité à contrôler la signalisation de gènes, et affecte une large variété de cellules tumorales, réguler à la baisse des facteurs de transcription, réguler à la baisse des enzymes telles que la COX-2 et d’autres inflammatoires, les cytokines, les chimiokines, l’adhérence cellule-surface molécules, réguler à la baisse des facteurs de croissance, etc., etc. (iv)

Mais, ce ne pas pas seulement les chercheurs du MD Anderson qui sont fans:

Nombres de laboratoires et scientifiques ont mené des recherches avec des patients atteints de cancer du sein que la curcumine et ses isoflavanoïdes dont la curcumine biodisponibilisée a inhibé l’action des oestrogènes environnementaux. (V)

  • L’UCLA a étudié son potentiel sur le cancer colorectal (San Diego, Chauhen). Et il y a des essais cliniques en cours (selon la Clinique Mayo pour enquêter sur la curcumine comme un moyen de prévenir le cancer chez les personnes ayant des conditions précancéreuses, comme traitement du cancer, et comme remède contre les signes et les symptômes causés par les traitements du cancer.
  • La « Kentucky University » et ses chercheurs rapportent ​​son inhibition de cellules de lymphome B. (Vi)
  • L’Emory School of Medicine a montré que la curcumine attaquait les facteurs de croissance endothélial vasculaire coupant la capacité des tumeurs à générer leurs lignes d’approvisionnement en sang essentiels. De nombreux médicaments sont développés spécifiquement pour arrêter le VEGF, mais cette épice commune fait déjà le travail sans effets secondaires!
  • Le Memorial Sloan-Kettering (New York) a même proposé que du ‘thé vert additionné de curcumine serait une double solution anti-cancer à boire chaque jour!

Il y a des milliers d’études où la curcumine a causé la mort cellulaire des cellules cancéreuses; et même plus en empêchant les tumeurs de former un approvisionnement en sang et créant ainsi l’apoptose cellulaire.

Cependant, comme toujours, certaines choses semblent trop belle pour être vraie; et malgré l’euphorie des grands hôpitaux aux Etats-Unis, quelques mots de réalisme doivent être ajoutés.

Tout d’abord, une grande partie des travaux et cultures de cellules sont faite par des professionnels. S’il y a des essais humains la majorité le sont sur des animaux malades, les essais cliniques restent autorités, pratiqués principalement sur des lésions de cancer du col utérin et de cancers gastro-intestinaux. Ainsi, bien que la connaissance biochimique soit vaste et chargée des meilleurs espoir, l’utilisation de la curcumine par voie orale pour prévenir et traiter le cancer est encore à ses balbutiements sans en être déconseillée pour autant.

La supplémentation personnelle

En fait, un seul repas avec du curry ne vous délivrera pas de curcumine active pour votre santé, de sorte que vous auriez à maintenir une consommation quotidienne impossible quantitativement pour le moindre résultat.

Une supplémentation efficace suppose une concentration importante, l’ajout obligatoire d’un biodisponibilisant naturel sain tel que la pipérine, bromélaïne ou gingembre, préparation diluée dans au moins 50% de corps gras en rapport de tout autre liquide dans une solution buvable! Veillez-y si vous désirez vous supplémenter!

Certains suppléments à base de curcumine peuvent être fortement contaminés par des pesticides ou ses composants associés de sorte que vous devez choisir un fournisseur fiable, idéalement spécialisé!!
De rares contre-indications qu’il faut connaitre :

  • Certains suppléments contiennent de la pipérine qui permet d’accroître la bio-disponibilité, peut interférer avec certains médicaments. Donc demandez à votre médecin en rapport avec votre traitement médicamenteux en cour s’il y a lieu, et préférez un produit additionné d’un autre biodisponibilisant!
  • La curcumine peut inhiber la coagulation in vitro et ainsi peut être déconseillée si vous prenez des anticoagulants. Elle peut augmenter le risque de saignement. Ne prenez pas de forte dose en agissant par ajustement en parallèle de vos résultats sanguin et accompagné de votre professionnel de santé.
  • Il pourrait également être conseillé de ne pas prendre si vous êtes enceinte ou allaitante.

En résumé

Manifestement, il y a un énorme enthousiasme, même une réelle attente, partout dans le monde pour la curcumine, même dans les hôpitaux britanniques et les services d’oncologie. La vraie question est pouvez-vous en prendre suffisament par voie orale à des doses adéquates pour soutenir votre organisme? Certes, la curcumine du curcuma longa est considérée comme une plante des plus importante dans le traitement naturel et efficace contre le cancer et toutes les inflammations en général, alors le choix vous incombera de décider pour vous même, ou simplement attendre et voir si cette médecine ayurvédique millénaire s’attire les faveurs de la fraternité médicale dans votre pays, les intérêts des grandes pharmacies freinant souvent ce qui ne rapporte pas suffisamment d’argent à long terme !

 

banniere_curcum

Sources :

  • (I) Magad et al, Anticancer Res 2002 22 (6C) 4179-81
  • (Ii) Vane: Prix Nobel 1982
  • (Iii) J Pharmacologie 2003 55; 981-6
  • (Iv) Aggarwal et al Anticancer Res. 2003. 23; 363-98
  • (V) Environ perspective de la santé 1998; 106. 807-12
  • (vi) Clin. Immun. 1999. 93; 152-61
  • (Vii) l’Université de St Louis 2010

Note :

Merci de noter vis à vis du CANCER que nous ne considérons pas le composé ci-dessus comme étant un remède contre le cancer, en dépit de ce que dit la recherche ou des experts qui font la recherche et qu’eux seuls peuvent le prétendre.  Cet article sur les composantes de la recherche est publié ici pour informer par l’opinion d’experts dans le domaine public. Nous ne croyons pas et ne disons pas que tout ou seul composé (médicament, vitamine, peu importe) est un remède contre le cancer. Nous croyons que les gens peuvent augmenter de manière significative leurs chances personnelles de survie par la construction d’un programme intégré de soins accompagnés d’un professionnel de santé. Même, si  la prévention du cancer est le plus pratiqué à travers le monde avec de larges de mesures et conseils sur l’alimentation et la supplémentation.

One thought on “Curcuma santé, un traitement naturel contre le cancer?

  1. Pingback: Le Curcuma épice salutaire - Curcumine & Curcuma SantéCurcumine & Curcuma Santé

Comments are closed.