Spondylarthrite ankylosante et Curcumine

Curcumine & Boswellia

Les voies naturelles pour soulager la spondylarthrite ankylosante

 

spondylarthrite-ankylosante

 

Si vous désirez une approche plus naturelle pour combattre votre spondylarthrite ankylosante (SA), il y a quelques médecines naturelles et des changements de mode de vie qui pourraient vous aider.

La spondylarthrite ankylosante est une maladie d’origine auto-immune. Elle se produit généralement après une maladie gastro-intestinale tels que la colite, ou après une infection virale ou bactérienne. Les gens avec une spondylarthrite ankylosante ont généralement des niveaux élevés de protéines C-réactives dans leur sang qui sont indicatifs de l’inflammation et un système immunitaire qui est en situation de stress, donc la première chose qui doit être abordé est votre style de vie.

Par exemple :

Dormez suffisamment – votre corps a besoin de sommeil afin de régénérer les tissus. Moins de huit heures de sommeil par nuit est mauvais pour notre santé.

Ne fumez pas – ou si vous le faites, essayez d’arrêter. Le tabagisme est responsable d’un grand nombre de conditions de santé mal à ceux qui fument et ceux qui les entourent.

Mangez sainement – Avoir cinq portions de fruits et légumes frais chaque jour et boire beaucoup d’eau. Essayez de manger autant que possible les aliments crus et éviter les repas prêts transformés et micro-ondes vos aliments.

Réduire ou arrêter votre consommation d’alcool – et de réfléchir à abattre sur le thé et le café, aussi.

Faire de l’exercice régulièrement – Même si cela va juste pour une promenade une fois par jour. voir exercices

Nettoyez votre maison avec des produits non toxiques – Depuis quelques cas de spondylarthrite ankylosante se produisent après une allergie, il est important d’avoir une maison sans allergènes chimiques dés que possible. Le vinaigre blanc ordinaire peut nettoyer mieux et plus sainement que tout produit chimique.

 

ayurveda

 

Ayurveda et Curcumine

Essayer la puissante médecine Ayurvedique, l’Ayurveda est une forme ancienne de la médecine indienne qui existe depuis plus de 5000 ans. Cela signifie «la science de longue vie» et utilise une combinaison de changements de mode de vie plus sains, une alimentation saine, la pratique de la pensée positive et de la phytothérapie pour provoquer un accord entre l’esprit totale et la santé du corps. Le remède à base de plantes a été utilisé avec succès pour des conditions arthritiques grâce à la curcumine, cette composante et principe actif de l’épice qu’est le curcuma (pigment responsable de la couleur jaune de curcuma).

Mangez beaucoup de phytostérols (graisses qui viennent des aliments végétaux) – La plus grande quantité de phytostérols provient des aliments en germination, par exemple, les choux, les haricots mungo, les graines de tournesol et le brocoli. Ne pas faire cuire les pousses car cela va détruire la plupart des phytostérols. Au lieu de cela, ajouter de l’huile d’olive et mettez-les dans une salade. Mangez ce aliments régulièrement. Ils peuvent également être pris sous forme de suppléments à des concentrations plus élevées. Les phytostérols sont d’une importance vitale, car ils aident le système immunitaire à fonctionner correctement.

 

curcumine-boswellia

Une association efficace

Boswellia serrata et curcumine sont utiles dans les conditions suivantes :

Arthrose – une telle association suffisamment dosée commence à travailler quelques heures après la prise et le soulagement des douleurs articulaires est quasi instantanée.

La polyarthrite rhumatoïde – Le Boswellia serrata et la curcumine associés, non seulement soulagent de la douleur commune, mais aussi du gonflement inflammatoire autour de l’articulation. Cette combinaison de Boswellia-curcumine est également utile pour soulager la raideur matinale dans la polyarthrite rhumatoïde.

Spondylarthrite & col de l’utérus – Cette combinaison est très puissante contre l’inflammation des articulations dans les vertèbres cervicales. La spondylarthrite répond entre un à deux jours d’utilisation d’une association Boswellia-curcumine et plus rapidement encore sous forme de fluide ou sirop.

La spondylarthrite ankylosante – Supplément anti-inflammatoire très utile et contribue à réduire la douleur et l’enflure dans le dos. Mais aussi dans les cas de, Colite chronique, Asthme et allergies, , la maladie de Crohn et les Tumeurs cérébrales (études constantes)

Cancers – La combinaison est efficace et soutien toutes sortes de cancers médicamentés, ainsi les acides boswelliques et les curcuminoïdes, aident à réduire l’oedème cérébral, tuer (apoptose) les cellules tumorales du cerveau, permet d’inhiber les topoisomérases. La combinaison de Boswellia – La curcumine est particulièrement efficace pour tous les types de glioblastomes.
La curcumine est herbe anti-inflammatoire très puissant ayant de puissants effets semblables à l’efficacité des corticostéroïdes. Donc, pour les personnes souffrant d’un œdème cérébral, il est très important d’inclure combinaison Boswellia-curcumine dans leur thérapie.

Les acides boswelliques et les Curcuminoïdes sont présentés pour être efficace pour :

Inhiber la biosynthèse des leucotriènes
Inhiber la lipoxygénase 5
Inhiber la topoisomérase I
Inhiber la topoisomérase II alpha
Induire l’apoptose dans des cellules de gliome
Inhiber NF-kappa B
Réduire la diarrhée

D’autres recherches sur les éléments constitutifs du Boswellia indiquent qu’il est également directement cytotoxique pour les cellules cancéreuses de la tumeur du cerveau. Les extraits de Boswellia ont été démontré à la fois cytotoxiques envers des cellules de gliome et anti-prolifératif (anti métastases) d’une manière dépendante de la dose
de Boswellia serrata. Il donne une résine gommeuse connu comme Sallai guggal, les praticiens de l’Ayurveda, la médecine par les plantes de l’Inde, l’ont utilisé pendant des siècles pour traiter arthrite et ses dérivés. Le Dr Vikram Chauhan recommande le Boswellia associé à la curcumine à ses patients pour aider à diminuer l’inflammation et favoriser la circulation pour les articulations. « Ceci est important car le cartilage ne reçoit pas beaucoup de circulation sanguine, » dit-il.

Les extraits de Boswellia sont généralement fabriqués à partir de la résine ou de la gomme et des extraits de l’arbre de Boswellia carteri ou Boswellia serrata, ils contiennent au moins 15 acides triterpéniques. Les acides boswelliques anti-inflammatoires les plus puissants sont acétyl-11-céto-bêta-boswellique acide (AKBA) et de l’acide 11-céto-bêta-boswellique (KBA).
Le Boswellia contient des substances appelées acides boswelliques. La recherche montre que ces acides peuvent lutter contre l’inflammation, ce qui peut expliquer la popularité de cette herbe depuis de nombreuses années pour traiter l’arthrite.

Parce que des découvertes scientifiques, couplé avec une longue histoire d’utilisation traditionnelle le démontrent, le Boswellia a été largement commercialisé comme substitut naturel aux médicaments anti-inflammatoires comme l’aspirine et l’ibuprofène. Beaucoup d’autres recherches suggèrent que le Boswellia peux améliorer la structure biochimique du cartilage en augmentant l’approvisionnement en sang au tissu articulaire.

De nombreuses études ont montré que les acides boswelliques soutiennent la fonction articulaire en inhibant les leucotriènes. Le Boswellia est une plante qui a une action anti-inflammatoire et anti-arthritique dans les modèles aigus et chroniques de l’inflammation. Il ne produit pas un effet analgésique, mais supprime l’inflammation, la cause sous-jacente de la douleur. Le Boswellia réduit l’enflure et la raideur articulaires le matin, augmente la mobilité et réduit la douleur arthritique.

L’ajout de la curcumine qui est le plus puissant anti inflammatoire naturel reconnu, aide à créer une optimisation riche en antioxydants qui soutient non seulement le mouvement des articulations, mais exerce également une activité neuroprotectrice et aide à maintenir un système cardiovasculaire sain. Parce que la douleur articulaire est si dégradante pour les articulations que la glucosamine et la chondroïtine seules ne suffisent pas. La puissante combinaison de Curcumine et de Boswellia favorise une action rapide de soulagement et fournit un soutien immunitaire globale.

Une autre étude a démontré que l’extrait de Boswellia contient au moins 2 autres substances constitutives ayant un potentiel thérapeutique qui inhibent le facteur nucléaire kappa B-(NF-kB). NF-kB qui peut activer la transcription des gènes conduisant à la synthèse d’anticorps anti-apoptotique, chimiorésistance, favorisant la croissance et les protéines angiogéniques dans les gliomes.

Pour une efficacité optimale 1 à deux grammes de curcuminoïdes et acides boswelliques de façon journalière sont préconisés par nombre d’études sans effets indésirables relevés à ce jour (depuis 5000 ans!!)

Source : http://www.empowher.com/ankylosing-spondylitis/content/natural-ways-ease-ankylosing-spondylitis

 

Notre conseil prévention :

Certaines personnes se jettent sur le premier supplément venu pour peu qu’il soit présenté avec mystère et de jolies couleurs, d’autres croient à tort que si vous payez plus, vous obtenez une meilleure qualité.

La rédaction soucieuse de vous communiquer le meilleur de la base de connaissance actuelle à propos des bienfaits de la curcumine extraite du curcuma. Nous avons penser aussi juste de vous faire part de nos expériences. Aussi nous vous conseillons de visiter cette enseigne qui diffuse d’excellents produits aux témoignages nombreux (prenez toujours le temps de lire les commentaires d’un site !) cliquez ici : Curcuma & curcumine –  produits

De nos jours le déclin cognitif et l’inflammation sont si répandus, que je considère la curcumine, comme un supplément que tous doivent connaître. Les recherches ont montré que la curcumine optimise ou amplifie les éléments naturels qui peuvent lui être associés, ce qui se traduit par une synergie unique de la nature qui se confirme être notre meilleur alliée santé!


Boswellia

Curcumine et insuffisance rénale chronique

La curcumine et l’insuffisance rénale chronique (IRC)

insuffisance rénale chronique (IRC)

La curcumine agit en stimulant la phosphatase alcaline endogène intestinale

par Siddhartha S. Ghosh 1, Todd WB Gehr 1 et 2 Shobha Ghosh,

Division 1 de néphrologie, département de médecine interne, Centre médical de l’Université Virginia Commonwealth, Richmond, VA 23298, USA
2 Division des soins pulmonaires et critiques, Département de médecine interne, Centre médical de l’Université Virginia Commonwealth, Richmond, VA 23298, USA
Éditeurs externes: Bharat B. Aggarwal et Sahdeo Prasad
Reçu le 13 Octobre 2014; sous une forme révisée 12 Novembre 2014 / Accepté 17 Novembre 2014 / Publié USA – 2 Décembre 2014

 

insuffisance rénale chronique (IRC) curcumineLa curcumine un anti inflammatoire à large spectre d’action :

La curcumine, un ingrédient actif extraite du curcuma (Curcuma longa), possède des propriétés anti-inflammatoires importantes.

L’insuffisance rénale est la réduction ou l’impossibilité que présente le rein, à assurer la filtration et l’élimination des déchets du sang. L’insuffisance rénale, s’accompagne d’une dysrégulation cardiovasculaire, c’est-à-dire d’une mauvaise régulation, entre autres, de la pression artérielle au sein de l’organisme.

L’insuffisance rénale chronique (IRC), une maladie inflammatoire, peut conduire à une maladie rénale en phase terminale résultant en dialyse et transplantation. En outre, elle est fréquemment associée à d’autres maladies inflammatoire telles que le diabète et les troubles cardiovasculaires.

Cet examen porta sur les molécules inflammatoires cliniquement pertinentes qui jouent un rôle contre l’insuffisance rénale et les maladies associées.

Diverses enzymes, des facteurs de transcription, des facteurs de croissance modulent la production et l’action de molécules inflammatoires; la curcumine extraite du curcuma peut émousser la génération et l’action de ces molécules inflammatoires et ainsi améliorer l’insuffisance rénale ainsi que des troubles inflammatoires associés.

Des études récentes ont montré que de l’augmentation de la perméabilité intestinale résulte des la fuite des molécules pro-inflammatoires (cytokines) et des lipopolysaccharides à partir de l’intestin provoquant des maladies telles que la maladie rénale chronique, le diabète et l’athérosclérose.

Cette modification de la perméabilité intestinale est due à une diminution de l’expression de protéines spécifiques et de la phosphatase alcaline endogène intestinale (IAP).

La curcumine augmente l’expression de l’IAP et les protéines de jonction et corrige la perméabilité intestinale. Cette action réduit les niveaux circulatoire des biomolécules.

Source et étude complète (anglais) : www.mdpi.com/1420-3049/19/12/20139/pdf

 

curcumine poudre concentree

 

 

Une autre étude confirme les effets naturels de la curcumine de façon majeure contre l’inflammation.

Une Combinaison de Boswellia Serrata et de Curcumine dans la maladie rénale chronique
Moreillon JJ, Bowden RG, Deike E, et al.

L’utilisation d’un supplément anti-inflammatoire chez les patients atteints de maladie rénale chronique.

L’insuffisance rénale chronique (IRC), qui affecte environ 20 millions d’Américains, devrait augmenter son incidence en raison de l’augmentation du diabète, de l’hypertension et de l’obésité. L’insuffisance rénale chronique est caractérisé par un état ​​inflammatoire chronique, avec des niveaux élevés d’interleukine-6 ​​(IL-6) et de facteur de nécrose tumorale-α (TNF-α) à tous les stades de la maladie. Les patients atteints d’IRC présentent également des niveaux inférieurs de glutathion plasmatique peroxydase (GPx) et d’autres enzymes antioxydantes. Pour la plupart des patients, l’IRC n’est pas diagnostiquée assez tôt lorsque la maladie est asymptomatique, ce qui est préoccupant en raison de la relation entre l’inflammation systémique de la maladie et le risque de maladies cardiovasculaires (MCV).

De plus les produits pharmaceutiques tels que les statines et les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, complémentaires des thérapies de médecine alternative utilisés pour traiter l’insuffisance rénale chronique gagnent en intérêt dans la communauté scientifique.

Boswellia serrataLes auteurs ont mené une étude pour évaluer les réponses inflammatoires et antioxydantes de 8 semaines avec de la curcumine extraite du curcuma (Curcuma longa) et de Boswellia (Boswellia serrata) en supplémentation chez les patients atteints de néphropathie chronique légère à modérée.

Les patients du centre de santé communautaire au centre du Texas âgés de plus de 18 ans et ayant une insuffisance rénale chroniquet aux étapes 1 à 5 ont été recrutés pour l’étude. Les patients ont rempli un questionnaire sur les antécédents médicaux et ont subi un examen physique général par leur médecin pour déterminer l’admissibilité. Les patients ont été choisis au hasard pour recevoir un supplément à base de Curcumine et de Boswellia (824 mg d’extrait de curcuma purifié titré à 95% de curcuminoïdes, et 516 mg d’extrait de Boswellia à 10% d’acide boswellique (3-acétyl-11-céto-β) ou un placebo. Le complément d’étude a été ajouté aux protocoles existants de traitement des patients.

Les patients ont participé à deux séances d’essais à huit semaines d’intervalle. Au cours de la session 1, ils ont donné du sang après 12 heures, une des mesures rapides furent de mesurer leur taille, hauteur, poids, fréquence cardiaque, pression artérielle, et tour de hanches.

Ils ont ensuite reçu durant 8 semaines les suppléments pour les uns et un placebo pour les autres trois fois par jour tout en poursuivant leurs médicaments habituels.

Après 8 semaines, les patients sont retournés à la clinique pour une autre prise de sang et un décompte des comprimés pour déterminer la conformité. Le régime alimentaire des patients n’a pas standardisés; ils ont maintenu leurs habitudes alimentaires normales au cours de l’étude.

Seize patients (sur 23) ont terminé l’étude avec conformité au traitement. Au départ, le groupe placebo (n = 7) ont des valeurs nettement plus élevées pour la hauteur (P = 0,05), l’indice de masse corporelle (IMC) (P = 0,01), le tour de taille (P = 0,03), et de hanche (p = 0,02 ). Le taux de filtration glomérulaire (DFG), utilisé pour déterminer la fonction rénale, ne différait pas significativement entre les groupes. Les auteurs signalent que des données de référence ont démontré l’inflammation élevée et des faibles niveaux d’antioxydants.

Ces résultats confirment les recherches antérieures sur les effets anti-inflammatoires extraordinaires de la curcumine et du Boswellia Serrata, les auteurs écrivent:

«Les raisons d’un tel soutien et confirmation des études précédentes pourraient être dues à une relation dose-réponse malgré la courte durée de l’étude, l’influence des médicaments anti-inflammatoires, la petite taille de l’échantillon. La protéine C réactive ou CRP et l’interleukine 6 ont montré être corrélé de manière significative.

Ces résultats confirment les d’études antérieures suggérant que l’insuffisance rénale chronique est associée à un état ​​inflammatoire en cours et une activité antioxydante affaiblie. Le traitement à l’étude a été bien toléré sans effets indésirables et a abouti à une diminution trés importantes de l’inflammation.

Référence : 1 . Heinrich PC, Castell JV, Andus T. L’interleukine-6 ​​et la réponse de phase aiguë Biochem J 1990; 265 (3):. 621-636.

Source de étude complète (anglais) : http://cms.herbalgram.org/herbclip/488/pdfs/091337.pdf