Le ginseng sibérien ou Éleuthérocoque

Le Ginseng sibérien pour lutter contre le stress

eleutherocoqueLe ginseng sibérien ou Éleuthérocoque, un anti-stress, anti-fatigue et immunomodulateur.

Utilisé depuis mille ans, l’eleutherococcus (Eleutherococcus senticosus (Rupr. et Maxim.) Maxim), est un puissant adaptogène qui aide l’organisme à lutter contre le stress.

Ainsi l’éleutherococcus est également connu comme le ginseng de Sibérie et c’est un moyen très efficace de lutter contre les symptômes de l’asthénie (faiblesse et fatigue). Son activité adaptogène est due aux éleuthérosides contenant les racines d’eleutherococcus, composés bioactifs aux propriétés antioxydantes, anti-fatigue, anti-stress et immunomodulatrices.

Beaucoup d’essais cliniques non contrôlés ont été menés sur l’éleuthérocoque en Union soviétique à partir des années 1950 et ont été publiés en russe. Leurs résultats, compilés dans des synthèses publiées en anglais dans les années 1980, pointent notamment vers un effet adaptogène (amélioration de la résistance au stress), ergogénique (amélioration de la performance et de l’endurance physique) et immunostimulant. Mais ces données n’ont pas été confirmées par des essais cliniques répondant aux critères actuels de la médecine fondée sur les preuves.

 

Ginseng russe

L’éleuthérocoque ou aussi appelé ginseng russe est également appelé buisson du diable. Les éleuthérosides auxquels on attribue les propriétés adaptogènes de la plante (capacité de ramener à la normale des constantes physiologiques perturbées par des conditions pathologiques) sont contenus dans sa racine. Ils permettent d’augmenter la vitesse d’exécution, la qualité et la capacité à fournir un effort physique.

Ils favorisent également la résistance de l’organisme à l’effort et facilitent ensuite sa récupération. Les cosmonautes russes ont mis à profit ces propriétés pour optimiser leur adaptation à l’espace.

Outre son effet adaptogène, l’eleuthérocoque stimule le système nerveux (augmentation de la concentration intellectuelle) et a des propriétés immunostimulantes. Il provoque une augmentation de la quantité de lymphocytes, diminue l’indice de cholestérol et augmente la consommation d’oxygène au cours de l’exercice.

 

ÉLEUTHÉROCOQUE : DESCRIPTION ET ORIGINE

L’eleutherococcus ou ginseng sibérien (Eleutherococcus senticosus (Rupr. et Maxim.) Maxim., famille des Araliacées) est un arbuste qui vient de Corée, du Nord de la Chine, du Japon et de Sibérie. L’eleutherococcus peut atteindre trois mètres de haut et ses racines sont longues, ligneuses et flexibles (1). Ses fleurs sont jaunâtres (fleurs femelles) et violettes (fleurs mâles) (2).

ÉLEUTHÉROCOQUE : HISTOIRE

L’eleutherococcus est utilisé en Chine depuis plus de 2000 ans comme remède pour traiter les infections, réduire la fatigue et renforcer le système immunitaire (3). En raison de ses propriétés anti-fatigue, en Sibérie et dans le nord de la Chine, la racine d’eleutherococcus est prisée par ses habitants (4).

Avec des propriétés qui améliorent la performance et l’état de santé global dans des situations de stress, au cours des années 50, des scientifiques russes ont proposé l’eleutherococcus comme une alternative au ginseng coréen (1). En outre, les astronautes soviétiques consommaient de la racine d’eleutherococcus pour augmenter leur force et leur endurance, ainsi que pour contrer les effets de l’apesanteur (4).

gelule-eleutherocoque-full-10988152ÉLEUTHÉROCOQUE : COMPOSITION

Les principaux composés actifs de la racine d’eleutherococcus sont les éleuthérosides (éleutheroside B, éleutheroside E…). Il contient également des phénylpropanoïdes, des stérols, des saponines triterpéniques, des polysaccharides, des flavonoïdes et des glucanes (1,5-6).

 

ÉLEUTHÉROCOQUE : BIENFAITS

La racine de ginseng est un adaptogène qui est utilisé pour diminuer les effets du stress et améliorer la performance mentale et physique (1,5).

ÉLEUTHÉROCOQUE : UTILISATION, DOSAGE

Une dose efficiente devrait être de 4 grammes de racine d’eleutherococcus ou équivalent concentré.

ÉLEUTHÉROCOQUE & LES ÉTUDES

L’Agence européenne des médicaments approuve l’utilisation de la racine traditionnelle de ginseng sibérien pour traiter les symptômes de l’asthénie (fatigue et faiblesse) (7).

En cas de stress, les adaptogènes aident le corps à faire face à cela et l’aident à atteindre à nouveau l’équilibre. L’eleutherococcus fait partie des plantes considérées comme adaptogènes et il a été proposé que l’eleutherococcus modifie la réponse physiologique au stress et aide l’organisme à le tolérer (1). Ainsi, de nombreuses études cautionnent ses propriétés anti-stress (physiques et mentales) (8-9) et on a également prouvé son efficacité dans le soulagement des symptômes du burnout ou syndrome d’épuisement professionnel (10).

En ce qui concerne l’effet anti-fatigue de l’eleutherococcus, la racine de l’eleutherococcus contribue à prolonger l’activité physique et à améliorer la récupération après l’effort pour augmenter l’apport d’oxygène aux muscles (6,11). En outre, elle diminue la glycogénolyse et la production d’acide lactique et pyruvique pendant l’exercice (6), ce qui aide à prévenir l’apparition de la fatigue.

 

ginseng ÉLEUTHÉROCOQUENOTRE Conseil qualité pour ce produit anti stress reconnu :

2016-08-01_07-54-39

 

 

 

Cliquez ici pour en découvrir plus

 

 

ÉLEUTHÉROCOQUE : BIBLIOGRAPHIE

1. Bone and Mills (2013). Principles and practice of Phytotherapy. (Principes et pratiques de la phytothérapie) Seconde Édition, Elsevier.

2. Berdonces (2009) Gran diccionario ilustrado de las Plantas Medicinales descripción y aplicaciones. (Grand dictionnaire illustré des Plantes médicinales, description et applications) Oceano Ambar.

3. Goulet and Dionne (2005) Assessment of the effects of Eleutherococcus senticosus on endurance performance. (Evaluation des effets de l’Eleutherococcus senticosus sur les performances d’endurance) Int J Sport Nutr Exerc Metab 15: 75-83.

4. Cebrián (2012) Diccionario de plantas medicinales. (Dictionnaire des plantes médicinales) RBA libros.

5. Wichtl and Anton (2003) Plantes thérapeutiques. Tradition, pratique officinale, science et thérapeutique. 2é edition. Éditions Tec & Doc.

6. Castillo-García and Martínez-Solís (2011). Manual de Fitoterapia. (Manuel de phytothérapie) Elsevier.

7. EMA/HMPC/680618/2013 Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) Community herbal monograph on Eleutherococcus senticosus (Rupr. et Maxim.) (Comité responsable des médicaments à base de plantes (HPMC) Monographie communautaire de plantes médicinales sur l’Eleutherococcus senticosus (Rupr. et Maxim.)) Maxim., radix.

8. Yan-Lin et al. (2011) Eleutherococcus senticosus as a crude medicine: (Eleutherococcus senticosus comme médecine brute : Review of biological and pharmacological effects. (Examen des effets biologiques et pharmaceutiques) J Med Plants Res 5(25): 5946-5952.

9. Vanaclocha and Cañigueral (2003) Fitoterapia. (Phytothérapie) Vademécum de prescripción. (Vademecum de prescription) 4è Édition. Elsevier España.

10. Jacquet et al. (2015) Burnout: evaluation of the efficacy and tolerability of TARGET 1® for professional fatigue syndrome (burnout).
(Burnout : évaluation de l’efficacité et la tolérabilité de TARGET 1® pour le syndrome de fatigue professionnel (burnout). J Int Med Res 43(1):54-66.Adaptogène,

 

ginseng ÉLEUTHÉROCOQUENOTRE Conseil qualité pour ce produit anti stress reconnu :

2016-08-01_07-54-39

Cliquez ici pour en découvrir plus