Le Boswellia Serrata

Les bienfaits du Boswellia Serrata

Boswellia serrata

Le Boswellia, également connu sous le nom d’encens indien est extrait de l’arbre Boswellia Serrata.

La résine de l’arbre Boswellia Serrata est extraite et utilisée depuis des siècles dans la médecine traditionnelle ayurvédique, asiatique et africaine pour traiter des maladies inflammatoires chroniques.

Utilisé depuis des siècles le Boswellia revient sur le devant de la scène aujourd’hui en tant que super aliment conseillé pour soigner de nombreux troubles d’origine inflammatoire.

Des Vertus ancestrales :

Boswellia serrataLe Boswellia contient des acides boswelliques qui ont des propriétés anti-inflammatoires très puissantes.
Ces acides bloquent la surproduction de l’activité de la cytokinèse dans les tissus touchés, améliorent la circulation sanguine vers les articulations, et de nombreux avantages ciblés automatiquement vers les foyers infectieux.

Le Boswellia améliore la mobilité articulaire et facilite la laxité des articulations.
Il est très utilisé traiter l’arthrite, la diarrhée, la dysenterie, la teigne, les furoncles, les fièvres (antipyrétiques), les maladies du sang, certaines maladies cardio-vasculaires, les lésions buccales, la bronchite, l’asthme, la toux, la perte de cheveux, la jaunisse, les hémorroïdes, les maladies vénériennes, les menstruations irrégulières ou encore pour stimuler le foie, réduire le cholestérol, prévenir l’accumulation de plaque amydoide et protéger le foie.

Des données scientifiques de plus en plus nombreuses suggèrent que l’extrait de Boswellia serrata a des effets anti-inflammatoires.

Ces effets ont été testés dans un certain nombre de maladies inflammatoires, comme l’arthrite, la polyarthrite rhumatoïde ou la tendinite. Ils l’ont également été sur l’asthme et des maladies inflammatoires des intestins, comme la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn.

Autrefois, la gomme de Boswellia était utilisée dans le traitement du diabète, des maladies de la peau et du sang, des troubles cardiovasculaires ou neurologiques, des rhumatismes, de la dysenterie, des maladies des testicules et de nombreuses autres maladies.

Aujourd’hui, c’est principalement en tant qu’agent anti-inflammatoire pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, de douleurs dorsales, de myosites, de fibroses ou d’arthrite qu’on l’utilise.

 

Boswellia

 

Des preuves d’actions thérapeutiques

Le Boswellia peut se prévaloir d’une efficacité thérapeutique avérée.Des recherches effectuées en Inde et en Allemagne ont récemment confirmé l’efficacité thérapeutique de Boswellia. Ces études ont démontré la supériorité du Boswellia Serrata par rapport à des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Des recherches à Jammu, en Inde où des chercheurs ont soumis un extrait de Boswellia, également référencé comme un extrait alcoolique de Guggal sallaki (AESG) ont effectué des tests de toxicité aiguë, subaiguë et chronique, chez trois espèces de mammifères incluant une espèce de primates.

Ces protocoles n’ont révélé aucune modification dans la biochimie des tissus ou du sang, ne désignant pas d’effets indésirables.

Au Laboratoire de Jammu, l’efficacité thérapeutique de l’extrait de Boswellia a été démontrée par toute une batterie de tests rigoureux définis pour apporter des informations sur les agents antiarthritiques.

Sur des tests standards sur modèles animaux, l’extrait de Boswellia s’est montré aussi efficace, et bien souvent plus efficace, que le phénylbutazone, ce médicament standard anti-inflammatoire.

A la différence des AINS (anti inflammatoires chimiques), comme l’aspirine ou l’ibuprofène, l’extrait de Boswellia n’entraîne pas de développement d’ulcères.

Selon une revue d’études non publiées, des essais préliminaires en double aveugle ont constaté que l’extrait de Boswellia soulageait efficacement les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde (1).

Deux études contrôlées contre placebo, impliquant au total 81 personnes avec une polyarthrite rhumatoïde, ont rapporté une réduction significative de l’enflure et de la douleur après un traitement de trois mois.

De plus, une étude comparative portant sur 60 personnes pendant 6 mois a constaté que l’extrait de Boswellia serrata produisait des effets bénéfiques sur les symptômes par rapport à un traitement standard.

À l’issue d’une autre étude, des chercheurs ont recommandé d’utiliser l’extrait de Boswellia serrata, dans le traitement de l’arthrite du genou et ont suggéré qu’il pourrait être également efficace dans le traitement d’autres types d’arthrites (2).

Le traitement de l’asthme

L’extrait de Boswellia serrata pourrait avoir un effet bénéfique sur l’asthme. Des recherches sur l’homme suggèrent qu’il pourrait être utilisé pour réduire le nombre de crises d’asthme.

Ainsi, une étude en double aveugle contrôlée contre placebo a porté sur quatre-vingts patients avec un asthme relativement léger et a évalué l’effet d’un extrait de Boswellia serrata dans le traitement de l’asthme.

Quarante patients asthmatiques ont été traités pendant six semaines avec un extrait de Boswellia serrata à 900 mg par jour, quarante autres ont reçu un placebo. L’amélioration des symptômes (difficultés respiratoires, respiration sifflante, nombre de crises) a été observée chez 70 % des patients ayant reçu l’extrait de Boswellia serrata en même temps que des améliorations objectives de la fonction pulmonaire (3).

Les maladies inflammatoires de l’intestin et du colon

Une étude de 8 semaines, en double aveugle, contrôlée contre placebo portant sur 102 personnes atteintes de maladie de Crohn, a comparé l’effet d’un extrait standardisé de Boswellia serrata et celui d’un médicament, la mesalazine.

Selon une évaluation standard de la sévérité de la maladie de Crohn, les participants ayant pris l’extrait de Boswellia se sont sentis au moins aussi bien que ceux ayant pris le médicament (4). Une autre étude, portant sur un échantillon de petite taille, a donné quelques indications selon lesquelles l’extrait de Boswellia pourrait aussi être bénéfique dans la colite ulcéreuse (5).
Source :

1- Etzel R. Special extract of Boswellia serrata in the treatment of rheumatoid arthritis. Phytomedicine 1996; 3: 91-94.
2- Kimmatkar N. et al. Efficacy and tolerability of Boswellia serrata extract in treatment of osteoarthritis of knee. Phytomediciene 2003 Jan ; 10(1) : 3-7
3- Gupta I. et al. Effects of Boswellia serrata gum resin in patients with bronchial asthma: results of a double-blind, placebo-controlled, 6-week clinical study. Eur J Med Res 1998 Nov 17;3(11): 511-4.
4- Gerhardt H. et al. Therapy of active Crohn disease with Boswellia eseratta extract. Z Gastroenterol. 2001; 39: 11-17.
5- Gupta I. et al. Effects of Boswellia serrata gum resin in patients with ulcerative colitis. Eur J Med Res 1997 Jan; 2(1): 37-43.

Le Boswellia Serrata voit sa force et son efficacité à éteindre toute inflammation décuplée en association avec de la curcumine extraite du curcuma, et/ou aussi du Moringa Oleifera, découvrez le dans nos pages.

Indications :

Le Boswellia est l’un des inhibiteurs naturels les plus puissants de la Lipoxygénase, et les données expérimentales dont la science dispose actuellement confirment le potentiel des extraits de Boswellia comme traitement des affections inflammatoires, voire même de certains cancers.

Bien que le Boswellia Serrata soit généralement considéré comme fiable et sans contre-indications particulières, ses effets à long terme sur l’homme n’ont pas été assez observés depuis assez longtemps pour affirmer avec certitude qu’il soit sans danger pour tout le monde. Cependant, il est tout à fait possible de prendre du Boswellia par cures de 20 à 30 jours maximum et d’observer ensuite une pause d’au moins 2 mois avant d’en entreprendre une nouvelle. Quoi qu’il en soit, il est conseillé de consulter un professionnel de santé avant de commencer une cure pour éviter toute interaction.


Boswellia

 

6 thoughts on “Le Boswellia Serrata

  1. Pingback: Curcumine, thyroïde et syndrome de Hashimoto - Curcumine & Curcuma SantéCurcumine & Curcuma Santé

  2. Pingback: La curcumine et le Moringa Oleifera une alliance surpuissante - Curcumine & Curcuma SantéCurcumine & Curcuma Santé

  3. Pingback: Le Curcuma est à différencier de la Curcumine - Curcumine & Curcuma SantéCurcumine & Curcuma Santé

  4. Pingback: Spondylarthrite ankylosante et Curcumine - Curcumine & Curcuma SantéCurcumine & Curcuma Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *