7 Avantages du Curcuma contre les MST

7 voies de lutte du Curcuma contre les maladies sexuellement transmissibles

.

les-bienfaits-du-curcuma_papillomavirus

.

Les maladies sexuellement transmissibles sont des infections transférées lors de pratiques sexuelles à risque. Les bactéries, les virus et les parasites causent les MST.

Certaines MST peuvent être transférés sans activités sexuelles, par exemple : le VIH peut être transmis de la mère à l’enfant pendant la grossesse.

Les infections sexuellement transmissibles

Les infections sexuellement transmissibles sont transférées à travers les membranes et muqueuses des organes génitaux, la bouche, les voies respiratoires et les yeux. Ces infections sont principalement transférées via les fluides corporels et peuvent également se propager par contact avec la peau.

Les MST généralement ne présentent pas de symptômes, mais dans certains cas, elles présentent des sécrétions génitales, des ulcères et des verrues dans la région génitale, des douleurs pelviennes et de l’irritation dans les parties génitales, etc. La plupart des MST sont traitables, mais parfois l’infection reste en sommeil.

Chez les femmes, cela peut entraîner une maladie inflammatoire pelvienne et causer des dommages permanents du système reproducteur féminin conduisant à l’infertilité.

L’état de l’infection de l’individu est responsable de la propagation de la maladie et non la pratique sexuelle elle-même. L’utilisation de préservatifs, les relations monogames, l’hygiène et le maintien de l’abstinence sexuelle sont quelques moyens par lesquels vous pouvez prévenir la propagation des MST. Le dépistage répété en particulier pendant ou avant la grossesse est extrêmement important.

.

Biocurcumax™

.

7 Avantages du Curcuma contre les maladies sexuellement transmissibles

La plupart de l’activité pharmacologique du curcuma est attribuée à la curcumine, son composé actif, qui donne la teinte jaune d’or à sa chair. Voyons en quoi le curcuma et sa curcumine sont utile dans le traitement des MST.

 

1. Le curcuma est un agent anti-microbien

curcuma-epice-sante-longue-vieTraditionnellement , le curcuma préparé en pâte est appliquée sur les plaies et par son activité cela induit la cicatrisation et montre sa capacité à supprimer la septicémie.

La curcumine du curcuma agit comme un puissant agent anti-microbien (source )

  • agent antibactérien: infection Staph, E. coli, les espèces Pseudomonas, H.pylori
  • agent antiviral: VPH, le VIH, le virus de la grippe, l’herpès simplex virus
  • agent antifongique: les espèces de Candida, les espèces Trichophyton

Ce que nous comprenons de cela est que le curcuma et principalement sa curcumine ont un spectre large d’action inhibitrice contre les microbes. Cela montre que la curcumine pourrait être utile dans le traitement de la plupart des infections génitales.

Qu’est-ce que ça veut dire? 

Que le curcuma a un pouvoir antifongique, des propriétés antibactériennes et antivirales qui aide à mettre fin à la plupart des causes de l’ infection génitale.

 

2. Efficace contre la gonorrhée

chercheurs-decouvert-curcumaLa gonorrhée est une MST causée par la bactérie Neisseria gonorrhoeae. Elle est caractérisée par la douleur pendant la miction et du pénis chez les hommes, pertes vaginales et douleurs pelviennes chez les femmes. Elle est généralement traitée par des antibiotiques, et peuvent être évités par l’utilisation des préservatifs.

Aussi, l’infection par le N. gonorrhoeae provoque également une inflammation de l’urètre, infections urinaires et le cancer de la vessie. Quand cette bactérie se fixe à la membrane des muqueuses, elle active les agents inflammatoires comme le facteur nucléaire kappa B et le facteur de nécrose tumorale.

La curcumine,  désactive ces processus et empêche également les bactéries de se fixer aux cellules de la muqueuse, sans provoquer d’effets secondaires.

La combinaison de la vitamine D et de la curcumine est un bon accord de lutte contre la gonorrhée résistante aux drogues traditionnellement prescrites. La vitamine D stimule le système immunitaire du corps pour combattre l’infection tandis que la curcumine régule négativement le processus inflammatoire initié par le microbe.

Qu’est-ce que ça veut dire? 

Environ 88 millions de cas de gonorrhée sont signalés chaque année. La curcumine est utile dans le traitement de l’infection par ce qu’elle empêche les bactéries de se fixer aux cellules du corps et empêche l’ inflammation.

 

3. La curcumine met fin à l’infection du virus de l’herpès

herpes_hsv2L’herpès génital est une maladie sexuellement transmissible virale. Il est identifié pardes ulcères ou des cloques dans la région génitale. Il peut être transféré à un enfant lors de l’accouchement par la mère. Une médication d’un antiviral régulier est le seul traitement actuellement disponibles.

Deux virus, le virus de l’herpès simplex 1 et de l’herpès virus simplex 2 sont responsables de cette infection.

La curcumine montre un effet anti-viral contre levirus de l’ herpès simplex.

Les études en laboratoire montrent que la curcumine peut inhiber l’infection par le virus de l’herpès simplex en inhibant l’activité des protéines coactivatrices. Ces protéines sont essentielles pour la multiplication du virus. La curcumine réduit l’infectiosité du virus et réduit l’activité des gènes impliqués.

Le prétraitement des cellules épithéliales génitales avec une supplémentation de curcumine réduit sa sensibilité de développement de l’ infection par le HSV ainsi que l’ inflammation. Ceci suggère que la formulation topique de la curcumine pourrait être thérapeutiquement introduit dans le traitement de l’ herpès.

Qu’est-ce que ça veut dire? 

Que la curcumine inhibe la croissance du virus de l’ herpès simplex. L’application topique (pommade,pate ou lait d’or) de la curcumine réduit le risque de développer une inflammation associée de l’ herpès.

 

4. Il atténue l’infection au VPH (papillomavirus)

1-papillomavirusL’infection par le virus du papillome humain est provoqué par un groupe de 150 virus. 40 virus ont été identifiés qui affectent les êtres humains. Les symptômes sont généralement latents, mais la plupart du temps vu par l’apparition de verrues génitales. Ils ont malheureusement tendance à évoluer vers un cancer.

La curcumine exerce un effet anti-viral puissant contre le papillomavirus, même en cas de souches résistantes aux médicaments. Il empêche également la progression de l’ infection en cancer du col de l’utérus, de la tête/visage et du cou.

L’utilisation d’une formulation topique avec de la curcumine est prouvé pour effacer l’infection par le VPH – papillomavirus .

Qu’est-ce que ça veut dire? 

Que le curcuma grâce à l’action de sa curcumine aux propriétés virucides, combat le papillomavirus et également empêche l’infection de se développer en cancer des organes génitaux.

 

5. Le curcuma protecteur contre le VIH (sida)

Curcuma-en-poudreLe virus de l’immunodéficience humaine est un virus qui attaque le système immunitaire et engendre une défaillance progressive du système immunitaire appelé SIDA.

Ainsi ce virus se propage par l’échange des fluides corporels infectés par voie sexuelle ou par voie asexuée tels que la transfusion de sang contaminé. Si l’infection n’est pas traitée, elle peut mettre environ 10 à 15 ans pour se développer en sida.

La curcumine et ses composés connexes composés empêchent l’activité des gènes qui aident à la multiplication du VIH. Les curcuminoïdes exercent également une propriété anti-inflammatoire, améliorent l’efficacité du traitement conventionnel et réduisent les effets secondaires.

Aussi, la curcumine inhibe l’activité de l’enzyme protéase et l’intégrase qui est libérée par le virus, contribue à la multiplication et à la manifestation du SIDA.

Le prétraitement des cellules génitales, des muqueuses avec la curcumine sous forme de pommade ou onguent protège contre l’infection associée au VIH et de l’ inflammation.

Qu’est-ce que ça veut dire? 

La curcumine empêche la multiplication du VIH et augmente également l’efficacité des médicaments anti-VIH indiquant son utilisation comme thérapie complémentaire du SIDA.

 

6. Les combats du curcuma contre les autres MST

curcuma curcumineLa Trichomonose est une MST provoquée par le parasite, Trichomonas vaginalis. Elle affecte plus de 174 millions de personnes dans le monde chaque année. Il est guérissable, mais sa résistance émergente à l’antibiotique standard crée un problème sanitaire.

La recherche indique que la curcumine comme agent topique peut éliminer toutes les cellules de ce parasite dans les 24 heures indépendamment de sa résistance aux médicaments.

Le curcuma empêche la multiplication du virus de l’hépatite et protège le foie contre une telle infection. (Lire: Curcuma contre la fibrose hépatique )

La gale est une maladie contagieuse de la peau causée par un parasite le Sarcopte scabiei. Elle se caractérise par des ampoules et des éruptions sur la peau. Elle se propage par contact avec la peau. Le curcuma et la pâte de neem mettent fin à l’infection par la gale avecdes applications prolongées.

La curcumine grâce à sa propriété anti-inflammatoire et antioxydant agit contre une drogue résistante à l’infection de la gale.

Des chercheurs indiens ont développé une crème de plusieurs plantes « polyherbal » contenant de la curcumine pour traiter les infections de l’appareil génital. Cette crème est efficace contre des souches résistantes aux médicaments contre la N. gonorrhoeae, des espèces de Candida, le papillomavirus et le VIH.

Dans l’ensemble cette crème agit contre les bactéries, elle est antifongiques et antivirales et redoutable contre les infections génitales.

Une étude montre que selon la concentration en curcumine, le sperme est comme passé au crible par la curcumine et fonctionne comme un contraceptif anti-stéroïdien en élliminant tout intrus malade, et plus pour les dosage plus élevés.. En même temps , elle réduit les possibilités d’infections vaginales bactériennes et fongiques par 5 à 10 fois.

Qu’est-ce que ça veut dire? 

La recherche indique que le curcuma à un effet thérapeutique pour d’autres cas de MST comme le trichomonase, l’hépatite et la gale. Une formulation de pommade à base de curcumine protège contre une infection génitale et plus.

 

7. Le curcuma a diverses propriétés médicinales qui combattent systématiquement l’infection.

turmericLes infections ouvrent la voie à un certain nombre de symptômes tels que la douleur, l’inflammation, la fièvre et les symptômes gastriques.

La curcumine extraite du curcuma et ses curcuminoïdes sont des agents anti-inflammatoires naturels qui peuvent aider à soulager l’inflammation systémique et la fièvre. (Lire anti inflammatoire systémique )

Le curcuma a également des propriétés d’anti-douleur naturel. (Lire Curcuma pour divers types de douleur )

Ce même curcuma a des propriétés de régulation immunitaire qui peuvent aider notre organisme à construire des défenses immunitaires en cas d’infection. La curcumine et les autres curcuminoïdes présents agissent comme antioxydants et aident à construire les défenses antioxydantes en cas d’infection.

Qu’est-ce que ça veut dire? 

Que le curcuma a diverses propriétés pharmacologiques et médicinales qui peuvent aider à combattre les infections du corps tout entier sans effets indésirables.

.

Biocurcumax™

.

Précautions

Avant de prendre des suppléments de curcuma consulter un médecin pour en parler, le monde médical souvre peu à peu au naturel… Voyez avec lui en cas de doute pour le dosage, et les possibles interactions médicamenteuses. Évitez les suppléments de curcuma en cas de grossesse et pendant l’allaitement, bien que rien ne soit noté à ce sujet, mais allégation standard oblige.

Cesser les suppléments de curcuma 15 jours avant une chirurgie pour éviter une fluidité sanguine trop élevée. Si vous prenez des médicaments contre le diabète, la vésicule, ou l’estomac, éviter les suppléments de curcuma.

Conclusion

Avec son large spectre d’action anti-microbienne, la curcumine, principal actif du curcuma, rend son utilisation dans le traitement des maladies sexuellement transmissibles, comme une alternative naturelle puissante. En outre ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes freinent la progression de la maladie tout en la combattant, vraiment puissant !
Le curcuma peut être utilisé comme une thérapie complémentaire en cas de MST. Cependant des pratiques sexuelles sûres, relation monogame et un dépistage régulier ne peuvent être ignorées.

.

Biocurcumax™

.

source : http://www.turmericforhealth.com/turmeric-benefits/7-reasons-why-turmeric-can-fight-std

10 avantages du curcuma contre l’épilepsie

Les avantages du curcuma  contre l’épilepsie et les convulsions

.

curcuma-epilepsie
.
L’épilepsie est le quatrième trouble neurologique commun. L’épilepsie est un trouble caractérisé par des crises sans autres problèmes de santé. Deux crises non provoquées sont nécessaires pour un diagnostique de l’épilepsie.

Cette maladie peut affecter des personnes de tout âge. Notre cerveau transmet des messages à travers les neurones ou les cellules du cerveau via les neurotransmetteurs ou substances chimiques du cerveau et cette réaction est médiée par l’activité électrique. Ces signaux électriques sont envoyés d’une manière non synchrone dans le cerveau par rapport à la normale.

En cas de crises, il y a un regain d’activité électrique et les signaux sont envoyés de manière hypersynchrone. L’équilibre électrique dans les neurones est pathologiquement modifié.

Les patients épileptiques souffrent généralement du même type de ressenti à chaque fois qu’un épisode se produit. Certains types de crises qui peuvent survenir comprennent les désignations suivantes – focale, simple focale, focale complexe, cloniques, atonique, généralisée, myoclonique et tonico-clonique.

L’incidence des nouvelles crises et symptômes est de 80 à 100 000 soit 60% de ces individus développent l’épilepsie. L’épilepsie est en outre classée par catégories en fonction de la partie du cerveau impliquées. Les facteurs de risque pour le développement de la maladie comprennent:

  • lésion prénatale ou à la naissance
  • malformation congénitale
  • syndrome génétique
  • infection du système nerveux central
  • un traumatisme cérébral
  • Intoxication médicamenteuse ou de retrait
  • Accident vasculaire cérébral
  • Tumeur au cerveau
  • Les changements métaboliques
  • Les maladies neurodégénératives
  • L’ épilepsie est habituellement traitée avec des médicaments et parfois, la chirurgie peut être recommandée. Les patients souffrant d’épilepsie sont invités à prendre leurs médicaments à temps et avoir un sommeil suffisant.

.

Curcuma Longa

Curcuma Longa

.

10 Avantages de Curcuma contre l’épilepsie

.

Le curcuma et ses agents actifs ont été étudiés pour leurs bienfaits anticonvulsivants dans le traitement de l’épilepsie et d’autres conditions de notre système nerveux central tels que les troubles de l’humeur, les troubles bipolaires, les douleurs, les tremblements, la schizophrénie et même les maladies neurodégénératives.

En particulier , les études ont porté sur les sesquiterpénoïdes du curcuma comme l’ar-turmérone, α-turmérone, α-atlantone et β-turmérone.

La recherche déjà riche de plus de 6000 études sur le curcuma, pointe le doigt sur son actif, la curcumine principal de ses curcuminoïdes. En outre ses constituants bioactifs démontrent que la curcumine offre des effets anti-épileptique et convulsif.

.

1. Le curcuma a un effet anti-épileptogène

cerveau toxique mercure

Le cerveau est divisé en quatre lobes dont l’un est le lobe temporal.

L’épilepsie du lobe temporal est une forme très courante d’épilepsie partielle.

Au cours de cette crise là, il ne peut y avoir de pertes de mémoire ou de changement dans les fonctions sensorielles.

Dr.Kiasalari a mené une étude sur des animaux pour examiner l’effet de la curcumine sur les saisies temporelles lobe de l’ épilepsie.

Il a été observé que la curcumine en prétraitement réduit la sensibilité aux crises, la réduction du stress oxydatif (un déséquilibre entre prooxidant et agents antioxydants dans le corps) et la réduction des pertes et des dommages des cellules du cerveau.

L’épileptogenèse est la séquence des événements qui se produisent avant une crise et conduisent à l’apparition de convulsions.

L’administration de curcumine atténue la gravité des crises récurrentes et protège d’ autres fonctions du cerveau comme la cognition et est utile dans la modification de l’épileptogenèse.

L’état épileptique est défini comme une crise couvrant sur une période de temps de 30 minutes ou deux crises dans cette période de temps sans récupération. c’est une forme sévère d’épilepsie qui nécessite une attention médicale immédiate.

La curcumine comme un anticonvulsivant et antioxydant peut servir  à être thérapeutique en état de mal épileptique. Il est prouvé pour améliorer le dysfonctionnement cognitif et le stress oxydatif se produisant dans l’ état de mal épileptique.

La curcumine liposomale, une nouvelle formulation de curcumine, est jugée efficace dans le traitement de l’état de mal épileptique.

Qu’est – ce que cela signifie?

Diverses études animales montrent que la curcumine a un effet anti-épileptique. Certaines études indiquent également que la curcumine peut servir comme traitement adjuvant en cas d’état de mal épileptique, une forme sévère d’épilepsie.

.

Biocurcumax™

.

2. Il prévient les convulsions et les crises

cerveau2La curcumine exerce un effet protecteur contre les crises en vertu de ses propriétés antioxydantes. Elle restaure le niveau des enzymes antioxydantes et réduit le stress oxydatif dans le cerveau. On évite ainsi la progression vers des convulsions.

Sharma et ses collègues ont également démontré que le potentiel antioxydant de curcumine contribue à son activité antispasmodique. La combinaison avec la pipérine améliore la biodisponibilité de la curcumine par 20 plis.

Combinaison de la curcumine avec la carbamazépine (un médicament anti-épileptique) inverse également le stress oxydatif, en plus de l’activité anticonvulsivant.

Les chercheurs ont rapporté que la curcumine augmente le seuil de resistance aux crises, retarde leur apparition et réduit la gravité de ses crises.

L’ adénosine est l’ un des composés qui rendent des fragments de notre matériel génétique. En outre , il sert au cerveau d’anticonvulsivant naturel. Son administration externe se révèle utile dans le traitement de l’épilepsie résistante aux médicaments.

Une étude a rapporté que la curcumine augmente le seuil des crises en activant directement ou indirectement récepteurs de l’ adénosine (protéines qui se lient à l’adénosine) et provoque ainsi l’activité anticonvulsivant.

Ces résultats, suggèrent les chercheurs, « la curcumine peut être un traitement adjuvant contre les convulsions. »

Qu’est – ce que cela signifie?

Que la curcumine interagit avec diverses voies biochimiques afin de prévenir les crises. Plus important encore, elle fonctionne comme un antioxydant et empêche le stress oxydatif dans le cerveau, ce qui réduit la gravité des crises et retarde l’apparition de convulsions.

.

3.  Le curcuma : des propriétés neuroprotectrices

cerveau_sante_curcumineLa curcumine offre une neuroprotection, protège le cerveau contre les maladies neurodégénératives , en exerçant son activité anti-inflammatoire et antioxydante naturelle.

En plus de la protection contre les crises, la curcumine protège également des dommages aux cellules du cerveau et de la toxicité du cerveau qui est susceptible de se produire dans l’ épilepsie. Sa propriété antioxydante est responsable de cet effet thérapeutique sauveur.

Dans le cas de l’ épilepsie, la curcumine offre une neuroprotection par modulation des niveaux d’oxyde nitrique ou de l’oxyde nitrique synthase (enzyme impliquée dans la production d’oxyde nitrique) dans le cerveau. Cela contribue non seulement à l’ effet anti-épileptique , mais protège également le cerveau contre les dommages que l’oxyde nitrique peut causer (dommages oxydatifs).

Dr.Saha a démontré que la curcumine en plus de réduire le risque d’apparition de convulsions réduit également le stress oxydatif et empêche la destruction des cellules du cerveau; exerçant ainsi son effet neuroprotecteur.

Qu’est – ce que cela signifie?

L’effet neuroprotecteur de la curcumine aide à protéger le cerveau contre la toxicité et des modifications qui se produisent lors de l’épilepsie.

.

4. Le curcuma influence les agents du cerveau

curcuma-convulsionsLa chimie du cerveau ou des neurotransmetteurs les plus importants sont responsable de la transmission des messages dans tout le système nerveux comprennant : l’acide aminobutyrique (GABA), le glutamate, la dopamine, la sérotonine et l’adrénaline.

Les médicaments anti-épileptiques agissent généralement en influençant l’activité du GABA pour limiter l’excitation des neurones.

En ce qui concerne divers troubles du système nerveux, la curcumine influence l’activité des substances chimiques du cerveau et des neurotransmetteurs comme la sérotonine, la dopamine, GABA afin de les amener à des niveaux vitaux sains agissant sur les troubles connexes comme l’anxiété et la neuropathie.

Qu’est-ce que cela signifie?

Que la curcumine est prouvée réguler positivement les neurotransmetteurs dans le but d’améliorer les maladies psychiatriques ou neurologiques connexes. Cela peut présenter un intérêt dans le traitement de l’épilepsie et des convulsions.

.

Biocurcumax™

.

5. Les composés de l’huile de curcuma ont une activité anticonvulsivante

epilepsie_convulsions_curcumaLa plupart des études se concentrent sur l’activité anticonvulsivant de la curcumine, le principal constituant actif du curcuma.

Cependant, en raison de sa faible absorption par le métabolisme humain de façon rapide et efficiente, son efficacité thérapeutique serait limitée si la nature n’avait pas tout prévue. En effet il existe des biodisponibilisants naturels qui acheminent les nutriments facilement vers notre organisme par le franchissement de la barrière intestinale. (pipérine, bromeline,gingembre,huiles végétales..)

Dr.Orellana-Paucar a identifié des agents anticonvulsivants comme suppléments intéressants, les bisabolène de Sesquiterpénoïdes inclus dans le curcuma. Ces composés sont présents dans l’ huile de curcuma.

Le Curcumol est un autre principe actif présent dans l’huile de curcuma. La recherche montre que le curcumol exerce un pouvoir anticonvulsivant en influençant les niveaux de GABA (un neurotransmetteur) et d’ interagir avec ces récepteurs .

Il inhibe l’excitation des neurones (cellules cérébrales) par inhibition de la fonction des récepteurs GABA.

Parmi les éléments présents dans l’huile de curcuma, l’ar-turmérone est le plus important car il possède une propriété pharmacologique rare et utile. Dans cette étude et son suivi, les chercheurs ont testé uniquement l’ar-turmérone pour ses propriétés anti-convulsivante .

L’Ar-turmérone a montré des effets anticonvulsivants sur des modèle animaux en crise aiguë, ainsi que pendant des convulsions expérimentales provoquées par des altérations dans les gènes liés.

En outre l’ar-turmérone a également montré une bonne biodisponibilité car il a traversé rapidement la barrière hématoencéphalique et aucune toxicité n’a été observée, même à des doses plus élevées que les doses thérapeutiques.

La recherche montre que dans les modèles expérimentaux réagissent au curcumol, ce dernier réduit l’activité épileptique en retardant l’apparition des crises, ce qui réduit la sensibilité des crises et réduit la mortalité due aux crises.

Qu’est – ce que cela signifie?

La recherche montre que non seulement que la curcumine, mais aussi ses composés présents dans l’ huile de curcuma possèdent également un effet anti-convulsivant.

.
6. Le curcuma protège contre les défauts cognitifs et comportementaux

convulsion1Les cellules gliales sont présents autour des neurones pour fournir un soutien et combattre l’inflammation. Ils jouent également un rôle important dans la défense du système nerveux. Les cellules gliales  peuvent arbitrer l’inflammation en cas d’épilepsie chronique.

Une étude montre que la curcumine administrée à des doses élevées -4 à 10 gr/jour) réduit le niveau des agents pro-inflammatoires dans le cerveau, réduit l’activation des cellules gliales et atténue les défauts cognitifs dans une épilepsie chronique.

Dans leur étude, Dr Kaur a développé un modèle chronique de l’épilepsie, dans laquelle la réduction des enzymes antioxydantes, la présence d’ un stress oxydatif et la perte des cellules du cerveau a été observée.

S’en suivi un traitement à la curcumine ce qui a inversé tous ces changements et la structure cellulaire s’est normalisée et a empêché la perte d’autres cellules.

Ces résultats suggèrent que la curcumine peut améliorer et protéger la cognition cérébrale dans le modèle chronique de l’épilepsie.

D’autres études également confirment des mesures de protection de la curcumine contre les troubles cognitifs.

Qu’est – ce que cela signifie?

La déficience cognitive, l’apprentissage et la mémoire sont concernés par l’épilepsie. La recherche montre que la consommation de curcumine comme traitement adjuvant contribue à atténuer les défauts cognitifs qui se produisent dans l’épilepsie.

.

7. La curcumine remédie aux problèmes de dépression

peurLa dépression et l’anxiété sont des états de santé inquiétants fréquents chez les personnes souffrant d’épilepsie et de convulsions. La curcumine en tant qu’antioxydant puissant devient ici utile dans le traitement des troubles psychiatriques.

Dr.Choudary a mené une étude dans laquelle ils ont examiné l’effet de la curcumine sur la dépression et la recognition dans l’épilepsie. Dans un modèle animal, le traitement donné était soit de phénytoïne (un médicament anticonvulsivant) et d’autres de la curcumine pendant 15 jours à des doses variées.

Il a été observé que la phénytoïne a amélioré la dépression, en plus de son effet anti-épileptique, mais ne pouvait pas protéger la mémoire du sujet. La curcumine, d’autre part, a réduit la gravité de la crise, réduit le comportement dépressif et réduit les troubles de la mémoire.

Une réduction du stress oxydatif a été vu et des changements positifs dans la chimie du cerveau ou des neurotransmetteurs ont été observés avec le traitement de la curcumine.

Un certain nombre d’études confirment le rôle de la curcumine dans le traitement des symptômes dépressifs observés dans le trouble dépressif majeur.

Qu’est – ce que cela signifie?

La dépression et l’ anxiété sont des conditions liées à l’épilepsie. L’effet thérapeutique de la curcumine dans la dépression est soutenue par la recherche scientifique sans effet indésirable relevé.

.

8. La curcumine travaille en synergie avec les médicaments anti-épileptiques

le-curcuma-rechercheUne étude a été réalisée dans laquelle l’effet anticonvulsivant de curcumine et de la nigelle (huile de Nigella sativa) ont été comparé avec le valproate (un médicament anti-épileptique).

Dans cette étude animale, la curcumine a été jugée être aussi efficace que le valproate pour inverser des anomalies ou des changements dans la chimie du cerveau qui se produisent dans l’ épilepsie.

Dr.Reeta a mené une étude pour examiner l’effet de la curcumine en combinaison avec des médicaments anti-épileptiques. Les médicaments anti-épileptiques qui ont été étudié étaient: le valproate, la phénytoïne, le phénobarbital et la carbamazépine.

Dans un modèle animal de l’étude, ces médicaments ont été administrés à des doses thérapeutiques. Un autre traitement comprend l’administration de la curcumine en combinaison avec des doses thérapeutiques de médicaments antiépileptiques.

A doses thérapeutiques, les médicaments fournissent une protection en doses thérapeutiques mais ils ont échoué à fournir une protection complète. La co-administration avec la curcumine offre une protection accrue et un meilleur pourcentage d’effet pour les médicaments.

La curcumine et le valproate en combinaison ont retardé l’apparition des crises. La co-administration de la curcumine a également empêché les dommages des effets indésirables et la perte de mémoire ce qui n’a pas été possible avec des doses thérapeutiques des médicaments seuls.

Aussi la curcumine protége contre le stress oxydatif sans interférer dans la biodisponibilité des médicaments anti-épileptiques, voir en les améliorant.

Cela suggère que la curcumine peut permettre de réduire la dose de médicaments anti-épileptiques, de réduire leurs effets secondaires et une récupération plus rapide.

Qu’est – ce que cela signifie?

Cela prouve par la recherche que l’administration de curcumine avec des médicaments anti-épileptiques comme le valproate, la phénytoïne, le phénobarbital et la carbamazépine réduit la dose des médicaments anti-épileptiques à prendre, réduit les effets secondaires et protège la cognition sans affecter la concentration du sérum sanguin des acifs de ces médicaments.

.

Biocurcumax™

.

9. Elle peut atténuer les effets secondaires des médicaments anti-épileptiques

scientifique curcumaLes effets secondaires courants des médicaments anti-épileptiques sont la sédation, la fatigue, des tremblements, une déficience mentale et moteur. Des effets secondaires gastro-intestinaux comprennent des brûlures d’estomac, des nausées, indigestion. L’augmentation de l’appétit et le gain de poids sont également observés.

Des éruptions cutanées sont également fréquentes. Certains médicaments anti-épileptiques peuvent également causer des dommages au foie par leur toxicité.

L’action gastroprotectrice de la curcumine est un autre de ses avantages, ce potentiel thérapeutique est utile contre l’inflammation de la peau et diverses maladies inflammatoires permettant de surmonter les effets secondaires des médicaments anti-épileptiques.

Dr.Dit a mené une étude dans laquelle divers composés ont été examinés pour leur effet sur l’hépato-toxicité du valproate de sodium (toxicité hépatique).

curcumine du curcumaLa curcumine a été jugée bénéfique dans la protection du foie des effets toxique du valproate de sodium sans interféré avec l’activité anticonvulsivante du valproate.

Les médicaments antiépileptiques, le phénobarbital et la carbamazépine augmentent le stress oxydatif par utilisation chronique. A ce sujet, une étude a été menée pour voir si curcumine pourrait atténuer ces effets indésirables.

La curcumine, co-administré avec ces médicaments, a renversé le stress oxydatif causé par les médicaments anti-épileptiques et a augmenté le niveau d’enzymes antioxydantes.

Aussi son action a empêché la déficience cognitive sans affecter les concentrations sériques de ces médicaments.

Des résultats similaires ont été prouvés dans le cas de la phénytoïne, souvent prescrit comme médicament anti-épileptique.

Qu’est-ce que cela signifie?

Les études montrent que la curcumine peut protéger le cerveau et le foie des effets toxiques causés par les médicaments anti-épileptiques. Le curcuma peut également atténuer les effets sur la peau et l’ estomac liés à des effets secondaires des médicaments anti-épileptiques.

.
Curcuma-en-poudre

.
10. Le curcuma diminue la gravité des facteurs de risque de convulsions

Il existe plusieurs facteurs de risque qui pourraient augmenter la tendance à développer des crises, et le curcuma peut aider à atténuer les conséquences de ces conditions.

La lésion cérébrale

La lésion cérébrale traumatique peut augmenter le risque de convulsions en développement et de l’épilepsie. La curcumine dans le cadre d’une prévention active, en raison de son effet anti-inflammatoire et antioxydant peut aider à réduire les risques pour la santé associés à des lésions cérébrales.

L’accident vasculaire cérébral

L’AVC arrive lorsque le cerveau ne reçoit pas suffisamment d’oxygène et sa fonction est alors altérée. La curcumine a le potentiel de protéger et ainsi peut faire l’objet d’information de prévention des AVC.

Son effet anti-inflammatoire et antioxydant contribue  à prévenir les lésions cérébrales des accidents vasculaires cérébraux. Il module les mécanismes génétiques afin de traiter l’attaque cérébrale.

Les troubles du spectre autistique

Le trouble du spectre de l’autisme influent sur le développement du cerveau. Dans le modèle animal de l’autisme, la curcumine montre un effet thérapeutique en réduisant le stress oxydatif et l’inflammation.

La curcumine module également certaines enzymes (p21 – activated kinases) qui jouent un rôle important dans le développement de l’autisme. Plus de recherche est encore nécessaire en ce qui concerne le rôle thérapeutique de la curcumine dans l’autisme.

Les maladies neurodégénératives

La recherche suggère que la curcumine puisse servir comme traitement adjuvant dans les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson », neuronal ceroid lipofuscinosis et aussi aider à prévenir ou à retarder leur apparition.

Dr.Shin rapporte que la curcumine peut être utile dans le traitement de maladies neurodégénératives, car elle empêche la mort cellulaire des cellules du cerveau et protège le cerveau contre l’oxydation et ses dommages.

Qu’est-ce que cela signifie?

La curcumine peut avoir un effet thérapeutique sur les divers problèmes de santé comme la lésion cérébrale, l’accident vasculaire cérébral et d’autres maladies neurodégénératives qui augmentent le risque de convulsions et de l’épilepsie.

.

.

Biocurcumax™

.
Conclusion

Un certain nombre d’études sur les animaux confirment le rôle de la curcumine comme agent anti-épileptique et anti-convulsivant. Les composants de l’huile de curcuma possèdent également une activité anti-convulsivante.

La propriété neuroprotectrice, anti-inflammatoire et antioxydant du curcuma peut favoriser le traitement de l’épilepsie et des convulsions. La recherche s’intensifie sous la forme d’essais cliniques qui étudient l’efficacité thérapeutique de la curcumine dans l’épilepsie, des convulsions et des troubles connexes.

L’inclusion de curcumine concentrée de curcuma dans le cadre d’une habitude alimentaire peut aider à protéger contre les maladies neurodégénératives, améliorer la santé du cerveau et bien d’autres bienfaits que vous découvrirez dans nos pages dédiées aux vertus du curcuma!

.

Biocurcumax™

.